•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Homicides liés à la violence familiale : le tiers des victimes a moins de 21 ans

Un rapport sur les décès liés à la violence domestique vient d'être publié en Saskatchewan

Un rapport sur les décès liés à la violence domestique vient d'être publié en Saskatchewan

Photo : iStock

Radio-Canada

Le rapport provisoire du gouvernement de la Saskatchewan sur les homicides liés à la violence familiale survenus entre 2005 et 2014 illustre que le tiers des victimes avait moins de 21 ans.

Au total, 48 cas d’homicide familial et 9 cas de suicides liés à de la violence domestique ont été étudiés. D'après ces données, 16 victimes d'homicide avaient moins de 21 ans.

Selon le rapport, la majorité des victimes étaient des femmes, et la majorité des contrevenants, des hommes. De plus, près des deux tiers des victimes ont été attaqués à leur domicile.

Selon le ministre de la Justice, Gordon Wyant, ces chiffres permettront à la province de savoir de quelle façon répondre à la problématique de la violence familiale.

Actuellement, un comité d’experts étudie en profondeur six cas d’homicides liés à la violence familiale afin de faire des recommandations à la province sur les meilleures méthodes à adopter. Un rapport final incluant les conclusions de ce comité sera publié à l’automne prochain.

Pour sa part, la porte-parole du Nouveau Parti démocratique (NPD) en matière de justice, Nicole Sarauer, n'est pas surprise par le rapport provisoire.

Selon elle, la question de la violence familiale en Saskatchewan est connue. Elle demande au ministre d'être plus proactif dans ce dossier pour éviter d'autres morts dans de telles circonstances.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Santé publique