•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inondations : Québec met l'accent sur la phase de rétablissement

Terrain inondé à Pierrefonds

Terrain inondé à Pierrefonds

Photo : Radio-Canada / Julie Marceau

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Maintenant que la décrue est bel et bien amorcée dans l'ouest de la province (Nouvelle fenêtre), Québec met davantage l'accent sur les réclamations et sur les dédommagements des sinistrés. Jusqu'à présent, Québec leur a versé 800 000 dollars en aide financière.

De passage en Mauricie pour faire le point sur la situation, le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, a invité les résidents touchés par les inondations à s’adresser à son ministère pour obtenir de l’aide financière.

Le ministre Coiteux a rappelé qu’une aide d’urgence est offerte pour des besoins immédiats, comme les coûts liés à la pose de sacs de sable ou à l’achat d’équipement, mais aussi pour les dépenses relatives à l’hébergement des résidents évacués.

« Ce n’est pas un programme avec une enveloppe fermée. Tant et aussi longtemps que les gens auront des réclamations à faire, le programme va continuer. Il n’y a pas de limite à ça », a précisé le ministre Coiteux.

Il y a présentement 724 réclamations en traitement.

En plus des 800 000 dollars déjà versés, Québec s’attend à distribuer quotidiennement 400 000 dollars, en moyenne, au cours des prochains jours.

Pour appuyer les sinistrés dans leurs démarches, le gouvernement du Québec a entamé plus tôt cette semaine une tournée d’information dans les municipalités touchées par les inondations.

« Les besoins sont grands; beaucoup de nos concitoyens sont éprouvés par la situation actuelle, et on veut leur donner tout le soutien nécessaire. »

— Une citation de  Le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux
 

Pour suivre notre couverture en direct sur un appareil mobile, cliquez ici (Nouvelle fenêtre)

Selon le plus récent bilan d'Urgence Québec, plus de 3600 personnes ont été évacuées et 4485 résidences sont inondées dans 187 municipalités.

Pour en savoir plus sur les critères d’admissibilité au programme d’indemnisation du gouvernement du Québec, les sinistrés sont invités à se rendre sur le site Internet du ministère de la Sécurité publique ou à téléphoner au numéro suivant : 1 877 644-4545.

Le gouvernement du Québec a également assuré qu’il avait renforcé la présence des intervenants psychosociaux sur le terrain pour venir en aide à la population.

Les professionnels sont déployés sur le terrain et se déplacent même à l’aide d’embarcations pour aller directement à la rencontre des résidents.

Couillard et Trudeau à Gatineau

Le premier ministre Philippe Couillard s'est rendu à Gatineau en compagnie de son homologue fédéral, Justin Trudeau. Ensemble, ils ont survolé la région à bord d'un hélicoptère avant d'aller à la rencontre des résidents.

Évoquant « des dégâts épouvantables », le premier ministre Trudeau a prévenu que ce genre de catastrophe serait de plus en plus fréquent en raison des changements climatiques.

« Il va falloir qu'on repense à comment on bâtit nos villes, comment on prévoit nos infrastructures. »

— Une citation de  Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Si les deux hommes ont vanté la débrouillardise de la population, le travail des équipes sur le terrain et l'esprit de communauté, ils ont prévenu qu'il restait encore beaucoup de travail à faire.

Chargement de l’image
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, en compagnie de son homologue canadien, Justin Trudeau.

Photo : Radio-Canada / Benoit Roussel

Justin Trudeau a rappelé que la diminution du niveau de l'eau n'annonçait pas la fin de la crise et que les sinistrés devront s'armer de patience et de courage durant l'étape du nettoyage. Des propos repris par le premier ministre québécois, qui en a profité pour remercier M. Trudeau d'avoir prolongé le mandat de l'armée sur le terrain.

La présence des militaires sera nécessaire, a avancé Philippe Couillard, pour appuyer les municipalités dans la première phase de nettoyage au cours des semaines à venir.

« Pour nous, le critère est assez simple : [ce qui prime], c’est la sécurité des personnes et la sécurité des infrastructures, ce qui comprend, dans la phase de nettoyage, de libérer les points d’eau, [de] libérer les installations sanitaires et routières. »

— Une citation de  Le premier ministre du Québec. Philippe Couillard

Philippe Couillard est également revenu sur les annonces de son ministre de la Sécurité publique concernant le programme d'indemnisation. Il a précisé que le programme était actuellement en révision, en vue notamment d'ajuster les seuils en prenant en compte le contexte actuel et de revoir les critères d'admissibilité.

Pour l'instant, les propriétaires peuvent recevoir jusqu'à 150 000 $ pour la reconstruction de leur maison, un montant jugé insuffisant si l'édifice est une perte totale.

Le gouvernement devrait annoncer le détail de ces changements sous peu.

 

Pas de répit en Mauricie

Par ailleurs, le gouvernement provincial a indiqué qu'il surveillait attentivement la situation en Mauricie, où d’importantes précipitations sont attendues au cours des prochains jours.

Les autorités ont notamment les yeux tournés vers le lac Saint-Pierre, qui pourrait voir son niveau d’eau augmenter de manière significative au cours du week-end.

Le ministre provincial de l’Environnement, David Heurtel, présent aux côtés de M. Coiteux, a précisé que de 30 à 45 millimètres de pluie sont attendus dans le secteur du Haut-Saint-Maurice, alors que le Bas-Saint-Maurice devrait s’attendre à recevoir de 47 à 59 millimètres.

« Il y a une combinaison de plusieurs facteurs [les marées, les précipitations et les vents] qui nous viennent de la Saint-Maurice, qui font en sorte qu’on va être aux prises avec une situation difficile au niveau du Lac-Saint-Pierre, au moins jusqu’au milieu de la semaine prochaine », a déclaré le ministre Heurtel.

Pour affronter la crise, le gouvernement a augmenté les ressources destinées à la population. En plus d’une augmentation des effectifs militaires, la Sûreté du Québec assurera une présence sur le terrain.

Les autorités surveillent aussi la situation en Gaspésie, où les précipitations attendues pourraient encore causer des problèmes, malgré une baisse de débit remarquée au cours des derniers jours.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !