•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux à trois fois plus d'eaux usées dans la rivière des Outaouais

Une vague d'eau frappe un arbre

Les autorités surveillent de près les niveaux d'eau dans les cours d'eau de la région de l'Outaouais

Photo : Radio-Canada / CBC/Amanda Pfeffer

Angie Bonenfant

La pluie et les inondations des derniers jours ont particulièrement été désastreuses pour la rivière des Outaouais qui a reçu, sur une courte période, une quantité importante d'eaux usées. On recommande aux sinistrés qui ont les deux mains et les deux pieds dans cette eau pas très propre depuis plusieurs semaines de prendre toutes leurs précautions.

Depuis le 1er mai, la Ville d’Ottawa a déversé dans la rivière des Outaouais 613 millions de litres de surverses. C’est environ l’équivalent de 160 piscines olympiques remplies d’eau souillée.

Il y a eu plus d’eaux usées rejetées dans la rivière des Outaouais en une semaine que dans chacune des six dernières années.

Des réseaux surchargés

Avec les précipitations record reçues au Québec et dans le bassin de l'Outaouais, les surverses sont à leur maximum, a indiqué en entrevue téléphonique Jean Lavoie, spécialiste de traitement de l’eau à la retraite et vice-président du Centre d’interprétation de l’eau de Laval.

Les réseaux sont surchargés, comme rarement ils l'ont été dans le passé. Cela fait en sorte que beaucoup d'eaux usées non traitées se retrouvent directement dans la rivière.

Jean Lavoie, vice-président, Centre d’interprétation de l’eau

La Ville d’Ottawa, comme de nombreuses autres municipalités au Canada, déverse délibérément son surplus d’eaux usées dans la nature lorsque son système d’égout est surchargé.

La Municipalité procède ainsi pour éviter les refoulements d'égouts dans les sous-sols des résidences.

Cette pratique est acceptée par le ministère ontarien de l’Environnement, mais elle préoccupe autant les citoyens que les groupes environnementaux.

Les plus récentes données sont alarmantes, mais bien franchement nous ne sommes pas surpris.

Meredith Brown, porte-parole, Sentinelle de la rivière des Outaouais

« Nous savons très bien que depuis le 4 avril dernier, la Ville a rejeté dans la rivière des Outaouais plus d’un million mètres cubes de surverses. C’est une pratique courante à Ottawa, à Gatineau et chez bien d’autres municipalités longeant la rivière des Outaouais », a déclaré la porte-parole de Sentinelle de la rivière des Outaouais, Meredith Brown.

Des sacs de sables empilés pour bloquer l'eauAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le niveau de la rivière des Outaouais cause des inondations à Ottawa.

Photo : Radio-Canada / CBC/Giacomo Panico

Pour bien comprendre une surverse

En temps normal, les eaux usées et les eaux pluviales sont acheminées vers une usine d’épuration par le même égout unitaire.

L’utilisation d’un seul tuyau pour acheminer à la fois les eaux pluviales et sanitaires vers une usine d’épuration est utilisée surtout dans les vieux quartiers.

Un dessin qui explique comment les eaux sont acheminées vers les usines d'épuration?Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Comment les eaux sont-elles acheminées vers les usines d'épuration?

Photo : Radio-Canada / Isabelle Plamondon

Lorsqu’il y a de fortes précipitations ou lors de la fonte des neiges, l’égout unitaire n’est pas toujours en mesure d’accueillir l’excédant d’eau pluviale.

Pour éviter les inondations et les refoulements d’égouts, une partie des eaux pluviales et usées est rejetée dans la rivière des Outaouais.

Dessin d'une surverse lors de précipitations fortes. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Dessin d'une surverse lors de précipitations fortes.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Plamondon

Pas de quoi s’inquiéter?

La quantité d’eaux usées versées dans la rivière depuis le mois de mai peut sembler phénoménale. Mais dans les faits, il s’agit d’une très petite quantité d’eau souillée, rappellent les autorités municipales.

« Si on compare le volume total déversé au volume de la rivière des Outaouais, c'est minime, seulement 0,2 % », soutient la directrice du Service d'eau de la Ville d’Ottawa, Tammy Rose. « Les déversements n'ont pas contribué de façon significative ou changé de façon significative à la qualité de l’eau de la rivière des Outaouais. »

Des rues complètement inondées, bordées de maisonsAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les inondations à Gatineau, au Québec, le 10 mai 2017

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Les groupes d’intérêts persistent et signent

On devrait tous se préoccuper des déversements d’eaux usées dans la rivière, soutient de son côté Meredith Brown, puisque cette eau contaminée est la même que celle qui se retrouve dans les sous-sols inondés des maisons riveraines.

C’est une question de santé publique. Cette eau contaminée peut vous rendre malade.

Meredith Brown, porte-parole, Sentinelle de la rivière des Outaouais

Le maire d’Ottawa, Jim Watson, a lui aussi fait part de ses préoccupations à la sortie du conseil municipal, mercredi.

« Nous demandons aux sinistrés de faire preuve de prudence. [...] Nous invitons les résidents à ne pas boire l’eau trop tôt », a-t-il déclaré.

Un résident de Rigaud transporte ses effets personnels le 7 mai 2017.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un résident de Rigaud transporte ses effets personnels le 7 mai 2017.

Photo : Reuters / Christinne Muschi

Que faire?

Santé publique Ottawa a lancé un appel aux sinistrés les invitant à prendre plusieurs précautions :

  1. L'eau qui est dans votre sous-sol est contaminée. Lorsque vous y accédez, protégez-vous en mettant un linge imperméable assez haut.
  2. Évitez que l’eau contaminée entre en contact avec votre visage et la surface muqueuse de vos yeux.
  3. Si votre puits est submergé par les inondations, ne buvez pas l’eau. Utilisez de l’eau bouillie, traitée ou embouteillée pour TOUS vos usages, y compris les boissons, la préparation des aliments, le ménage, le bain, la douche, le lavage des mains.
  4. Lavez-vous les mains et prenez une douche, si vous touchez à des objets qui ont trempé dans l’eau.
  5. Vous ne devriez tirer la chasse d’eau que si votre système septique n’est pas submergé par les eaux.
Inondations printemps 2017 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Conditions météorologiques