•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cannes fermera la porte aux films de Netflix... l'an prochain

Le film produit par Netflix « Okja », du Sud-Coréen Bong Joon-ho
Le film produit par Netflix « Okja », du Sud-Coréen Bong Joon-ho Photo: Netflix/Kimberly French

À la suite de vives critiques suscitées par la sélection cette année de films produits par Netflix, le Festival de Cannes a indiqué mercredi qu'à compter de 2018, seuls les films diffusés en salle concourront pour la prestigieuse Palme d'or.

L'annonce de la sélection de deux films destinés uniquement aux plateformes numériques, dans ce cas-ci Netflix, avait irrité plusieurs artisans et opérateurs de salles de cinéma en France.

Malgré des négociations dans les dernières semaines entre le Festival de Cannes et le géant américain de la vidéo en continu, aucune entente de distribution en salle pour les deux longs métrages n'a été conclue.

Le tapis rouge de la cérémonie de clôture du 69e Festival de CannesLe tapis rouge de la cérémonie de clôture du 69e Festival de Cannes Photo : Radio-Canada / Jean-François Bélanger

Les longs métrages Okja, du Sud-Coréen Bong Joon-ho, et The Meyerowitz Stories, de l'Américain Noah Baumbach, seront tout de même présentés cette année en sélection officielle.

Le festival a « demandé en vain à Netflix d’accepter que ces deux films puissent rencontrer les spectateurs des salles françaises et pas uniquement ses seuls abonnés » et « déplore qu’aucun accord n’ait pu être trouvé », a-t-il expliqué par communiqué.

L'organisation s'est dit ravie « d’accueillir un nouvel opérateur ayant décidé d’investir dans le cinéma, mais veut redire tout son soutien au mode d’exploitation traditionnel du cinéma en France et dans le monde. En conséquence, et après consultation de ses administrateurs, le Festival de Cannes a décidé d’adapter son règlement à cette situation jusque-là inédite : dorénavant, tout film qui souhaitera concourir en compétition à Cannes devra préalablement s’engager à être distribué dans les salles françaises. »

 

Réaction de Netflix

Le chef de la direction de Netflix a réagi mardi à la décision du Festival de Cannes. Sur Facebook, Reed Hastings a exprimé son désaccord, jetant le blâme sur les exploitants de salles.

« Le système fait bloc contre nous. Regardez Okja sur Netflix le 28 juin. Un grand film que les chaînes de cinémas veulent nous empêcher de présenter en compétition au Festival de Cannes. »

Outre Netflix, Amazon figure également parmi les gagnants de la sélection 2017, avec Wonderstruck, de Todd Haynes, film candidat à la Palme d’or produit par l’entreprise de Jeff Bezos. Amazon devrait permettre au long métrage de bénéficier d'une exploitation classique en salle, tout comme c'était déjà le cas pour ses trois fictions sélectionnées à Cannes en 2016 (Mademoiselle, Paterson et The Neon Demon).

Avec les informations de The Associated Press

Cinéma

Arts