•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Saskatchewan n'atteindra pas ses cibles de temps d'attente dans les urgences

Jim Reiter, ministre de la Santé de la Saskatchewan.

Jim Reiter, ministre de la Santé de la Saskatchewan.

Photo : Radio-Canada / Trent Peppler

Radio-Canada

Le gouvernement saskatchewanais s'était engagé à réduire le temps d'attente dans les urgences de 60 % au cours des deux prochaines années, mais n'atteindra vraisemblablement pas son objectif, selon le ministre de la Santé, Jim Reiter.

Jim Reiter a admis mardi que le but fixé pour 2019 ne serait probablement pas atteint.

Nous avons établi une cible audacieuse. Nous n'allons probablement pas l'atteindre, mais nous allons travailler très fort pour tenter de le faire et améliorer les temps d'attente.

Jim Reiter, ministre de la Santé de la Saskatchewan

Il explique qu'une partie du problème vient du fait qu'il y a eu un afflux inattendu de visiteurs dans les hôpitaux de la province. Il attribue le problème également à la situation fiscale du gouvernement.

La porte-parole de l'opposition officielle en matière de santé, Danielle Chartier, affirme que le gouvernement n'a pas mis les bonnes ressources au bon endroit.

Cela nous coûte cher. En plus, cela fait mal aux patients et a des conséquences réelles sur eux.

Danielle Chartier, porte-parole de l'opposition officielle en matière de santé

Elle pointe du doigt la décision de réduire le budget du Saskatchewan Health Quality Council, qui effectue la surveillance et la collecte de données.

En 2012, le premier ministre Brad Wall avait promis de mettre fin à toutes les attentes dans les urgences dans les hôpitaux de la province en 2017.

La promesse a ensuite été révisée au profit de la promesse actuelle de réduire de 60 % les temps d'attente en Saskatchewan d'ici à 2019.

Celle-ci n'a toujours pas fait l'objet d'une révision, malgré l'aveu du gouvernement.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Santé