•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Morgane Oger échoue de peu à devenir la première députée transgenre du Canada

Morgane Oger, candidate transgenre dans la circonscription Vancouver-False Creek
Morgane Oger, candidate transgenre dans la circonscription Vancouver-False Creek Photo: Radio-Canada / Simon Charland-Faucher

Au terme d'une course serrée, Morgane Oger du Nouveau Parti démocratique (NPD) n'a pas réussi à battre le libéral et ancien maire de Vancouver, Sam Sullivan, dans la circonscription de Vancouver False-Creek, à l'occasion des élections provinciales.

Morgane Oger échoue ainsi à devenir la première députée transgenre élue au Canada. Elle a remporté 40,0 % des voix contre les 42,6 % de Sam Sullivan.

La politicienne de 49 ans, mère de deux enfants, s’est d’abord fait connaître dans la région de Vancouver pour son engagement dans le domaine de l’éducation et comme présidente de l’Association des transgenres de la Colombie-Britannique.

Vers la mi-campagne, elle avait dénoncé publiquement la distribution de tracts la dénigrant.

Née en France, Morgane Oger a obtenu un diplôme de génie mécanique à l’Université de la Colombie-Britannique (UBC) avant de travailler dans le domaine de la technologie sous-marine.

Lors de ce scrutin, le Parti vert comptait deux candidates transgenres et le Parti libéral, une. En 2013, lors de la dernière élection, aucun parti n’avait présenté un candidat ouvertement transgenre.

Colombie-Britannique et Yukon

Politique provinciale