•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le BAPE amorce ses audiences sur la gestion du lac Saint-Jean

Une centaine de personnes ont assisté à la présentation.

Une centaine de personnes ont assisté à la présentation.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

Radio-Canada

Le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) a amorcé sa première séance d'information sur la gestion du lac Saint-Jean mardi soir, à Alma. Une centaine de personnes étaient sur place.

Plusieurs représentants de Rio Tinto étaient sur les lieux, de même que des élus, des riverains et des membres de la communauté de Mashteuiatsh.

La multinationale a d'abord présenté les grandes lignes du Programme de stabilisation des berges du lac Saint-Jean pour 2017-2026. Rio Tinto propose de ne pas dépasser un niveau de 16 pieds l'été et de 15,5 pieds l'automne. À l'hiver et au printemps, le niveau de l'eau du lac Saint-Jean pourrait atteindre 16,5 pieds, sauf en période de crue où le niveau pourrait se situer entre 16,5 et 17 pieds pendant un maximum de 12 jours.

Rio Tinto propose également des travaux de stabilisation pour 28 km de berges et de plages.

L’entreprise a pris soin de rappeler que les niveaux ainsi présentés avaient fait l'objet d'une entente avec le Comité des parties prenantes. Certains jugent toutefois qu’au final, Rio Tinto a le dernier mot.

Berges du lac Saint-Jean

Berges du lac Saint-Jean

Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

Nombreuses questions

Le public a soulevé plusieurs interrogations à la suite de la présentation.

Marc Archer de la Corporation LACtivité Pêche s’interroge particulièrement sur les répercussions du programme sur les ménés. Selon lui, depuis 1986, le programme a eu comme effet de faire diminuer la population de ce type de poisson.

Un autre participant se demande ce qui adviendra du programme au-delà de 2026 si les changements climatiques sont plus importants.

D’autres s’inquiètent surtout pour la sécurité nautique, comme André Fortin du Club nautique Belle-Rivière.

La suite des travaux

Les travaux du BAPE se poursuivent mercredi, 13 h. Ils reprendront également en soirée et les jours suivants si d’autres questions subsistent. Les parties intéressées ont jusqu’au 25 mai pour déposer un mémoire.

La seconde partie débutera le 13 juin. Le public pourra alors donner son opinion et faire des suggestions à la multinationale.

Le rapport du BAPE sera déposé au ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte aux changements climatiques au plus tard le 7 septembre.

D'après les informations de Mélissa Paradis

Saguenay–Lac-St-Jean

Environnement