•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Carte électorale redécoupée à l’Î.-P.-É. : Évangéline-Miscouche agrandie

Carte électorale, Île-du-Prince-Édouard
Carte électorale, Île-du-Prince-Édouard Photo: Twitter/François-Pierre Dufault

Bien qu'en raison du dernier redécoupage électoral les limites de la circonscription d'Évangéline-Miscouche aient été revues, la commission qui chapeaute les modifications s'est assurée qu'elle puisse continuer de représenter les intérêts des Acadiens francophones.

La constitution de la circonscription fait en sorte que le député qui y est élu représente les communautés acadienne et francophone de la province insulaire.

Comme la circonscription ne contenait pas suffisamment d’électeurs, ses limites géographiques ont été revues à la hausse de quelques kilomètres.

La Commission de révision des limites électorales voulait par ailleurs favoriser les chances qu’un député acadien soit élu à l’Assemblée législative, bien que la loi ne l’y oblige pas.

C’est la loi électorale qui forçait la revue de cette circonscription. Cette même loi qui prévoit que le nombre d’électeurs par circonscription à l'Île-du-Prince-Édouard ne doit pas être de plus ou de moins de 25% à la moyenne des autres circonscriptions.

Certains s'inquiétaient toutefois que cette annexion change la composition linguistique de cette circonscription majoritairement francophone.

Dans Évangéline-Miscouche, on comptait 28% de moins d’électeurs que la moyenne avant le redécoupage. Elle s’étire maintenant de quelques kilomètres vers l’est, afin d’inclure la communauté de Linkletter.

Dans sa nouvelle version, on compte 275 électeurs de plus, ce qui ramène son nombre d’électeurs à 22% en dessous de la moyenne.

C'est dans la région de Charlottetown qu'on observe les plus importants changements. La capitale gagne une circonscription, tandis que l'est de la province en perd une.

La prochaine révision de la carte électorale aura lieu dans une douzaine d'années.

Avec les informations de François Pierre Dufault

Île-du-Prince-Édouard

Politique provinciale