•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Brian Pallister refuse de préciser les moyens de communication qu’il utilise au Costa Rica

Le premier ministre Brian Pallister

Le premier ministre Brian Pallister

Photo : La Presse canadienne / JOHN WOODS

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister, refuse de répondre aux questions de l'opposition visant à savoir comment il garde le contact avec le gouvernement lorsqu'il passe du temps à sa résidence secondaire au Costa Rica.

M. Pallister fait l’objet de critiques depuis avoir dévoilé, l’année dernière, qu’il avait l’intention de rester jusqu’à huit semaines par an dans le pays centraméricain.

Le chef conservateur a également avoué qu’il utilise rarement son compte de courriel gouvernemental et préfère communiquer directement au téléphone ou en personne.

Devant un comité législatif lundi, le porte-parole néo-démocrate en matière de justice, Andrew Swan, a demandé à M. Pallister avec qui le premier ministre avait parlé au téléphone pendant que ce dernier était au Costa Rica.

L’homme à la tête du gouvernement provincial a refusé de dévoiler ses méthodes de communication pendant qu’il se trouve à l’extérieur du pays, invoquant des raisons de sécurité.

Brian Pallister assure toutefois qu’il garde un contact régulier avec le Manitoba lorsqu’il séjourne au Costa Rica et qu’il assume tous les frais s'y référant.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !