•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Situation toujours difficile dans les Laurentides et à Laval

Inondations à Saint-André-d'Argenteuil, dans les Laurentides

Inondations à Saint-André-d'Argenteuil, dans les Laurentides

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le maire de Deux-Montagnes, Denis Martin, a déclaré l'état d'urgence lundi en fin d'après-midi. À Saint-André-d'Argenteuil, l'une des municipalités les plus touchées par les inondations au nord de Montréal, la situation s'est détériorée au cours du week-end. Le niveau de l'eau a grimpé encore de 50 centimètres, mais semble en voie de se stabiliser.

Environ 125 résidences de Deux-Montagnes, situées au bord de l’eau, entre la 9e et la 22e avenue, sur le boulevard du Lac, ont été évacuées, selon le directeur général de la Ville, Benoit Ferland. La Municipalité a décidé de déclarer l’état d’urgence en raison d’inquiétudes concernant la station d’épuration d’eau, explique M. Ferland.

La Ville craignait qu’elle ne soit inondée, ce qui aurait pu toucher quelque 5000 personnes et avoir des effets désastreux sur l’environnement.

L’armée est arrivée à la rescousse et, grâce à l’intervention d’une quarantaine de militaires, le risque a été écarté. La Ville est soulagée, mais a quand même décidé de déclarer l’état d’urgence pour faciliter les évacuations et forcer ceux qui voulaient rester chez eux à partir, mais aussi pour éviter les vols, grâce à la présence de la police, selon le directeur général de Deux-Montagnes.

Évacuations à Saint-André-d'Argenteuil

Saint-André-d'Argenteuil est la première municipalité située après le barrage Carillon, où le débit d’eau, normalement de 5200 m3/seconde, est maintenant de 8900 m3/seconde. La centrale électrique étant construite au fil de l’eau, elle n’a pas de capacité de rétention.

Un ordre d’évacuation a été donné pour plus de 230 résidences, dont une soixantaine sont toujours occupées. Les services d’urgence fournissent eau et vivres à ces gens, a expliqué le maire de Saint-André-d’Argenteuil, André Jetté, lui-même évacué de sa résidence.

La Sûreté du Québec et le service incendie municipal mènent des opérations sur le terrain depuis la mi-avril.

« Ça commence à devenir plus encourageant, dit le maire Jetté. La stabilité de l’eau, actuellement, on est à peu près au même niveau qu’hier, on espère qu’il va y avoir une descente graduelle. »

L’École primaire Saint-André a été fermée. Le réseau d’égout a de la difficulté à fournir.

Des soldats sont venus prêter main-forte « pour sécuriser les nouvelles résidences qui vont être inondées dans le futur, affirme M. Jetté. On est rendu dans le centre-ville de Saint-André-d’Argenteuil, donc on installe des poches de sable. »

Il n'y a pas de centre d'hébergement à Saint-André. Les gens sont logés dans des hôtels du secteur.

Image au quai du traversier de Laval-sur-le-Lac à l'île Bizard, qui passe sur la rivière des Prairies, fermé en raison des inondationsAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Image au quai du traversier de Laval-sur-le-Lac à l'île Bizard

Photo : Radio-Canada

Laval

Afin d’obtenir plus de ressources pour aider la population touchée par les inondations, le maire de Laval, Marc Demers, a décrété l’état d’urgence dans sa municipalité.

Jusqu’à maintenant, près de 70 résidences ont été évacuées, le double de dimanche, notamment sur les îles Verte et Roussin. Des dizaines d'autres résidences sont touchées par les inondations, dans une dizaine de quartiers.

Le directeur de la police de Laval, Pierre Brochet, mentionne que les policiers travaillent de concert avec les pompiers pour aller vérifier si les gens qui pourraient se retrouver dans une situation problématique ont besoin d’aide. Près de 1600 visites doivent être effectuées.

M. Brochet souligne que le centre de coordination des mesures d’urgence est ouvert 24 heures sur 24 depuis déjà plusieurs jours, pour les opérations quotidiennes.

Un comité de gestion stratégique a également été mis sur pied afin de décider des façons de procéder quand l’eau se retirera, entre autres pour nettoyer les rues et les cours des résidents, et pour bien coordonner les opérations de collecte des ordures. On prévoit une grande corvée, à laquelle participeront les employés municipaux, mais aussi, on l’espère, tous les volontaires disponibles.

M. Brochet affirme que Laval veut être certaine d’appuyer la population dans tous ses besoins, autant physiques que psychologiques.

« Psychologiquement, c’est difficile. Même quand tu reviens dans ta maison, il y a un impact. L’équipe d’urgence s’en va, les pompiers, les policiers. Il faut faire attention à cette période-là, pour faire sentir aux citoyens qu’on est toujours là, qu’on est là pour les aider. »

— Une citation de  Pierre Brochet, directeur de la police de Laval

Oka, Boisbriand, Pointe-Calumet et Saint-Placide

À Oka, la situation est critique. Plus de 100 résidences y ont été évacuées. Deux centres d'hébergement sont en fonction, selon la mairie. De nombreux militaires sont sur place, notamment parce qu’on craint d'avoir des problèmes d’alimentation en eau potable.

L’hôtel de ville est complètement encerclé par l’eau, mais les services municipaux fonctionnent tout de même. Des digues installées autour de la centrale de pompage des égouts ont permis de la protéger.

Quant au quai du traversier qui fait la navette entre Oka et Hudson, il a été submergé par le lac des Deux-Montagnes.

À Boisbriand, la mairesse Marlene Cordato a mis en place son plan de mesures d'urgence en raison des débordements de la rivière des Mille Îles.

Ailleurs dans les Laurentides, Pointe-Calumet et Saint-Placide sont aussi très touchées par les inondations. À Saint-Placide, les résidences de presque tous les riverains sont inondées. Ceux-ci disent être habitués à des inondations mineures, mais n’ont jamais connu une situation de cette ampleur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !