•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les jeunes péquistes veulent la parité hommes-femmes

L'assemblée nationale qui abrite le parlement du Québec.
L'assemblée nationale qui abrite le parlement du Québec. Photo: ICI Radio-Canada

Le Comité national des jeunes du Parti Québécois (CNJPQ) souhaite que le PQ propose autant de femmes que d'hommes comme candidats aux élections de 2018.

C'est un comité formé de jeunes femmes membres du CNJPQ qui, après s'être penché sur l'engagement des femmes en politique, recommande au PQ de présenter autant de candidats que de candidate en 2018.

Le président du Comité national des jeunes du Parti Québécois, Marc-André Bouvette, rappelle l'urgence d'agir pour que le nombre de femmes élues soit plus élevé. « Depuis l'élection de la première femme à l'Assemblée nationale en 1961, on n'a jamais atteint la parité », affirme-t-il.

Les résultats du dernier scrutin témoignent d'un déclin du nombre de députées au Salon bleu : les femmes comptent pour 27 % des parlementaires comparativement à 33 % dans le gouvernement précédent.

Répartition hommes-femmes à l'Assemblée nationale après l'élection de 2014.Répartition hommes-femmes à l'Assemblée nationale après l'élection de 2014. Photo : Radio-Canada

Marc-André Bouvette souligne que le Parti Québécois fait bonne figure en matière de parité puisque 45 % de ses membres sont des femmes.

« Au-delà d'avoir des femmes candidates, c'est intéressant d'avoir des femmes dans des comtés qui sont gagnables. C'est l'objectif! »

Le comité est bien conscient que le processus d'investiture démocratique peut compliquer la mise en application de sa proposition. Il se penchera d'ailleurs sur la question dans les prochains mois.

En mars, une trentaine d'anciennes parlementaires québécoises, dont l'ex-ministre Marie Malavoy, ont formulé une demande similaire. Elles se sont aussi regroupées afin de réclamer l'adoption d'une loi qui forcerait la parité hommes-femmes à l'Assemblée nationale.

Québec

Politique