•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Simulations de vol pour personnes autistes en Nouvelle-Écosse

Un passager attend à l'aéroport devant une fenêtre où l'on aperçoit un avion sur la piste.
Un passager attend à l'aéroport. Photo: Radio-Canada / Jonathan Villeneuve
Radio-Canada

L'Aéroport international Stanfield d'Halifax a entrepris d'offrir des séances de simulation de vol pour permettre à des personnes autistes de se familiariser tranquillement avec les airs, un événement qui peut être particulièrement stressant pour eux.

L’établissement a effectué une toute première simulation en fin de semaine. Une séance à laquelle a pris part Derek Greeenwood, un jeune homme de 20 ans qui présente un trouble du spectre de l’autisme (TSA).

 Les personnes [autistes] éprouvent des problèmes sensoriels parfois [et la simulation] c'est pour faciliter ce trajet. 

Kelly Corbett, coordonnatrice du programme de bénévoles à l’Aéroport international d’Halifax

Pour M. Greenwood et sa famille, il était intéressant de participer à ces simulations en prévision d’un premier voyage prévu cet été.

La famille Greenwood effectue sa première simulation de voyage par avion. La famille Greenwood effectue sa première simulation de voyage par avion. Photo : Radio-Canada

Le jeune homme appréhende le vol parce qu’il l’associe aux scènes catastrophiques vues dans les films.

« On lui demande depuis des années de faire un voyage, mais il refusait toujours », indique le père du jeune homme, Gregory Greenwood.

Afin de faciliter son périple en avion toutefois, Derek Greenwood peut désormais participer aux simulations. Ces dernières permettent aux participants de se familiariser avec le processus d’enregistrement, d'embarquement et avec le vol lui-même.

D’après le reportage de Stéphanie Blanchet

Nouvelle-Écosse

Société