•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un pylône d’Hydro-Québec menacé par un glissement de terrain

Un pylone d'Hydro-Québec menace de s'effondrer à la suite d'un glissement de terrain survenu jeudi, près de la route 159, à Sainte-Anne-de-la-Pérade.

Un pylone d'Hydro-Québec menace de s'effondrer à la suite d'un glissement de terrain survenu jeudi, près de la route 159, à Sainte-Anne-de-la-Pérade.

Photo : Radio-Canada / Anne-Andrée Daneau

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des équipes d'Hydro-Québec surveillent sans relâche un pylône à Sainte-Anne-de-la-Pérade, en raison de l'affaissement du sol survenu près d'un des quatre piliers.

Un texte de Marilyn Marceau

Il s’agit d’un pylône qui supporte une ligne de haute tension (315 kilovolts). La charge a été transférée sur d’autres lignes au Québec.

Le glissement de terrain a eu lieu jeudi, après plusieurs jours de pluie.

« Les clients n’ont pas eu à subir d’interruption du service électrique », affirme la porte-parole d’Hydro-Québec, Véronique Trépanier.

Le pylône est situé près de la route 159. Des haubans ont été construits pour assurer la sécurité des automobilistes. La structure en bois va permettre de retenir les fils électriques en cas d'effondrement, pour empêcher qu'ils ne tombent sur la route. Des câbles de métal ont aussi été installés pour stabiliser le pylône.

Fils électriques et pylônes
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des haubans en bois ont été érigés pour retenir les fils électriques en cas d'effondrement du pylône, pour ne pas qu'ils tombent sur la route 159.

Photo : Radio-Canada / Anne-Andrée Daneau

Surveillance 24 heures sur 24

Un trou important s'est formé à la base d'un pilier de la structure.

Des ingénieurs et des géologues s’affairent donc à sécuriser la zone et à trouver une façon d’assurer la stabilité du pylône. Les travaux devraient se terminer lundi.

« La ligne va demeurer hors tension tant et aussi longtemps que les travaux ne sont pas complétés », précise la porte-parole d’Hydro-Québec.

Avec la collaboration d’Anne-Andrée Daneau

Inondations printemps 2017 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !