•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inondations : deux fois plus de militaires en Mauricie et au Centre-du-Québec

Des militaires attachent des sacs

Des militaires préparaient des sacs de sable à Nicolet samedi, dès leur arrivée dans la région.

Photo : Radio-Canada / Yoann Dénécé

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Deux fois plus de militaires seront déployés en Mauricie et au Centre-du-Centre à partir de lundi. Soixante-dix membres des Forces armées canadiennes sont arrivés dans la région samedi. Ils seront bientôt 140 pour aider les citoyens à faire face aux inondations.

Un texte de Marilyn Marceau

La crue des eaux touche de plus en plus de résidences dans la région. Plus de 300 maisons sont « touchées ou inondées dans une vingtaine de municipalités », selon la Sécurité civile.

Une centaine de résidences sont même complètement isolées par l'eau. Une vingtaine de personnes étaient évacuées dimanche, de façon préventive.

Aide aux sinistrés

Les militaires se sont rendus à Maskinongé, Yamachiche, Nicolet, Bécancour et Louiseville, au cours de la fin de semaine.

« Ça fait des bras de plus, c'est l'fun d'avoir les camions verts, ça fait de la force, on est contents. »

— Une citation de  Yvon Deshaies, maire de Louiseville
Chargement de l’image
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

8 mai 2017 : L'armée est débarquée à Louiseville

Photo : Radio-Canada / François Genest

Ils ont aidé à remplir et à distribuer des sacs de sable et ont effectué des patrouilles dans les zones critiques.

Chargement de l’image
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des militaires aident un résident de Louiseville à placer les sacs de sable autour de la maison.

Photo : Radio-Canada / Amélie Desmarais

À Louiseville, plus d'une centaine de maisons sont touchées par les inondations.

À Louiseville, le fleuve Saint-Laurent déborde.

Le maire affirme que la Ville se tient prête à évacuer les riverains qui le souhaitent. Un motel a été loué au cas où de l'hébergement soit nécessaire.

Chargement de l’image
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des tracteurs sont nécessaires pour amener les sacs de sable.

Photo : Radio-Canada / Amélie Desmarais

Inondations printemps 2017 

Hausse du niveau du fleuve Saint-Laurent

La Ville de Nicolet a déployé dimanche son plan de mesures d'urgence.

Chargement de l’image
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Ce dimanche, le niveau de l'eau était élevé dans certains quartiers de Bécancour.

Photo : Radio-Canada / Jef Fortier

Le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois, s'attend à ce que le niveau de l'eau monte encore de 30 cm d'ici mercredi. Environ 275 résidences sont jugées à risque dans sa ville.

Chargement de l’image
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les militaires se sont rendus à Bécancour dimanche matin.

Photo : Radio-Canada / Jef Fortier

  • La Sûreté du Québec a triplé ses effectifs dans les secteurs visés par les inondations afin de surveiller les maisons et d'éviter les vols.
  • Il y a eu 63 glissements de terrain en Mauricie et au Centre-du-Québec depuis le début avril, ce qui est un record.

Point de presse des autorités

Chargement de l’image
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La ministre du Tourisme du Québec et responsable de la Mauricie, Julie Boulet, a fait le point sur les inondations dans la région dimanche matin, à Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada

La ministre du Tourisme, Julie Boulet, a fait le point sur la situation dimanche matin, en compagnie du directeur régional de la Sécurité civile, Sébastien Doire.

« C’est une catastrophe naturelle inhabituelle. »

— Une citation de  Julie Boulet, ministre responsable de la Mauricie

La ministre responsable du tourisme en Mauricie a précisé que de l’aide psychologique est offerte aux sinistrés.

 

Route 155 sous haute surveillance

La Sécurité civile surveillait dimanche le secteur de La Tuque près de la route 155.

« On est en train de voir les répercussions de la fonte de la neige actuellement et de la pluie qui est tombée au courant des derniers jours. »

— Une citation de  Sébastien Doire, directeur régional de la Sécurité civile

C’est une route importante, notamment parce qu’elle est le lien principal vers le Saguenay-Lac-Saint-Jean. De nombreux camionneurs et automobilistes empruntent cette voie qui longe la rivière Saint-Maurice.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !