•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Emmanuel Macron élu président de la France

Le nouveau président de la France Emmanuel Macron, accueillant la victoire devant ses partisans réunis au Musée du Louvre.

Le nouveau président de la France Emmanuel Macron, accueillant la victoire devant ses partisans réunis au Musée du Louvre.

Photo : Reuters / Christian Hartmann

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Emmanuel Macron a remporté dimanche l'élection présidentielle française avec 66,10 % des voix face à la candidate d'extrême droite Marine Le Pen, selon le décompte du ministère de l'Intérieur. À 39 ans, il est le plus jeune président élu à la tête du pays.

La candidate d'extrême droite Marine Le Pen a terminé deuxième avec environ 33,90 % des voix.

Sur l'ensemble des électeurs inscrits, moins de la moitié des électeurs ont appuyé Emmanuel Macron.

 

Un peu plus d’une heure après l’annonce de sa victoire, le fondateur du mouvement centriste En Marche! a prononcé son premier discours, dans lequel il a remercié les électeurs français. « C’est un grand honneur et une grande responsabilité, car rien n’était écrit », a-t-il dit.

Il a promis de se battre « contre les divisions » qui minent la France et de renouer les liens avec l’Europe. « Nous ne céderons rien à la peur. »

 

Alors que son pays a été la cible de plusieurs attentats au cours des derniers mois, Emmanuel Macron a promis que « la France sera au premier rang de la lutte contre le terrorisme ».

Le nouveau président français s'est ensuite adressé quelques heures plus tard à des milliers de partisans réunis sur l'esplanade du Musée du Louvre à Paris.

Des partisans français célèbrent avec enthousiasme la victoire d'Emmanuel Macron à la présidentielle de la France.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des partisans français sont réunis pour célébrer avec enthousiasme la victoire d'Emmanuel Macron à la présidentielle de la France.

Photo : Getty Images / David Ramos

Je sais les divisions de notre nation qui ont conduit certains à des votes extrêmes, je les respecte. Je sais la colère, l'anxiété, les doutes qu'une grande partie d'entre vous a aussi exprimés, il est de ma responsabilité de les entendre.

Une citation de : Emmanuel Macron, président élu

Le président élu a affirmé être conscient que plusieurs électeurs avaient voté pour lui afin d'empêcher Marine Le Pen d'accéder au pouvoir. Pour ceux qui ont voté pour la candidate du Front national, « ils ont exprimé aujourd'hui une colère, un désarroi, parfois des convictions. Je les respecte. Mais je ferai tout durant les cinq années qui viennent pour qu'ils n'aient plus aucune raison de voter pour les extrêmes », a-t-il ajouté.

Ce second tour de l’élection présidentielle a été marqué par l'absence de candidats de la gauche et de la droite traditionnelles ainsi qu'un taux d’abstention élevé, estimé à environ 25 %.

Le gouvernement Macron

Emmanuel Macron s’est lancé en politique en 2012 comme conseiller du président François Hollande et a été ministre de l’Économie. Il a ensuite fondé le mouvement centriste En Marche! en 2016.

M. Macron succédera officiellement à François Hollande au plus tard le 14 mai.

Il participera lundi à la commémoration de la capitulation allemande du 8 mai 1945 sur les Champs-Élysées auprès de François Hollande, qu'il suivra lors de cérémonies organisées dans le centre de Paris à l’occasion d’une Journée nationale des mémoires de l’esclavage.

Le mouvement politique En Marche! présentera cette semaine les candidats aux élections législatives de juin, a indiqué le secrétaire général du parti, Richard Ferrand.

Le nouveau président n'a pas encore révélé qui sera son premier ministre.

Quelques propositions tirées de son programme :

  • Baisser l'impôt sur les sociétés de 33,3 % à 25 %
  • Réduire les dépenses publiques de 60 milliards d'euros en cinq ans
  • Supprimer 120 000 postes de fonctionnaires
  • Augmenter le budget de la défense pour atteindre 2 % du PIB en 2025
  • Créer un service militaire obligatoire et universel d’un mois afin de prévoir un corps de réserve
  • Créer 10 000 postes de policiers et de gendarmes
  • Renforcer l’Union européenne

« Un vote historique » pour le FN

Marine Le Pen, lors de son discours de défaite prononcé au Chalet du Lac à ParisAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Marine Le Pen, lors de son discours de défaite

Photo : Reuters / Charles Platiau

Dans un discours de défaite qui n'aura duré que quelques minutes, Marine Le Pen a salué « un résultat historique et massif » pour son parti, le Front national (FN).

Elle estime que le FN est « la première force d'opposition » au futur gouvernement Macron. Elle a annoncé que le parti d'extrême droite fondé par son père sera transformé et qu'il sera plus rassembleur.

 

Je proposerai donc d'engager une transformation profonde de notre mouvement afin de constituer une nouvelle force politique que de nombreux Français appellent de leurs voeux et qui est plus que jamais nécessaire au redressement du pays.

Une citation de : Marine Le Pen, candidate défaite

« Les Français ont choisi un nouveau président et ils ont choisi la continuité », a-t-elle dit.

Pour voir notre couverture en direct sur la mobilité, cliquez ici. (Nouvelle fenêtre)

 

Les deux finalistes se sont entretenus rapidement par téléphone à l’annonce des résultats partiels. « Je lui ai souhaité de réussir », a dit Marine Le Pen.

Elle a indiqué qu’elle sera « à la tête du combat » lors des élections législatives qui auront lieu les 11 et 18 juin.

Avec les informations de La Presse canadienne, Agence France-Presse, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !