•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inondations à Gatineau : « Je suis épuisé », dit un sinistré

Sur cette photo, on peut voir une digue de sacs de sable, sur le bord de la rivière des Outaouais, à Gatineau, en plein milieu d'un jardin.
Une digue de sacs de sable, sur le bord de la rivière des Outaouais, à Gatineau. Photo: Radio-Canada / Lévy Marquis
Radio-Canada

PHOTOS - La situation en Outaouais et dans l'Est ontarien ne laisse aucun répit aux résidents touchés par la montée des eaux. Dans le secteur du boulevard Hurtubise à Gatineau, particulièrement éprouvé en raison de sa proximité avec la rivière des Outaouais, c'est à un véritable combat que se livrent les citoyens.

Une collaboration des Malins

Frappé par les inondations à la mi-avril, le boulevard Hurtubise se trouve à nouveau submergé ces jours-ci.

Ces deux maisons, normalement séparées de la rivière par une rue, ont maintenant les pieds dans l'eau. On y voit une personne en train de constater les dégâts.Ces maisons, normalement séparées de la rivière par une rue, ont maintenant les pieds dans l'eau. Photo : Radio-Canada / Lévy Marquis

« Encore là, on espère que cela ne va pas s’empirer d’ici là. Je suis épuisé », explique ainsi Jean-Jacques Degrange, un résident.

Il est impossible de faire la différence entre la rivière des Outaouais et le boulevard Hurtubise, qui est complètement submergé.Il est impossible de faire la différence entre la rivière des Outaouais et le boulevard Hurtubise, qui est complètement submergé. Photo : Radio-Canada / Lévy Marquis

L’eau a tellement monté que la chaussée disparaît complètement par endroits, à tel point qu’il faut faire attention en voiture parce qu’on ne sait plus où l’on roule. Plusieurs résidences ne sont plus accessibles qu'au moyen d'une embarcation.

Ce ne sont plus les voitures mais les motomarines que l'on stationne sur le boulevard Hurtubise, à Gatineau. Ce ne sont plus les voitures mais les motomarines que l'on stationne sur le boulevard Hurtubise, à Gatineau. Photo : Radio-Canada / Lévy Marquis
Impossible de voir la chaussée dans ce secteur du boulevard Hurtubise. Le canot est l'un des moyens de transport des résidents.Impossible de voir la chaussée dans ce secteur du boulevard Hurtubise. Le canot est l'un des moyens de transport des résidents. Photo : Radio-Canada / Lévy Marquis

Le désarroi est grand chez certains, qui avouent avoir retiré les moyens de protection qu’ils avaient placés autour de leur propriété, pensant que le gros des crues printanières était derrière eux il y a une semaine.

Les résidents tentent de bloquer l'eau comme ils le peuvent sur le boulevard Hurtubise. Les résidents tentent de bloquer l'eau comme ils le peuvent sur le boulevard Hurtubise. Photo : Radio-Canada / Lévy Marquis

C’est la vie. Qu’est-ce que tu veux faire? Il faut attendre que ça passe.

Un résident du boulevard Hurtubise

Pour les résidents, c’est un sentiment d’impuissance qui prédomine. Ils doivent sans arrêt surveiller leurs pompes, mais aussi leurs digues, de peur qu’elles ne cèdent.

 

« On ne dort pas la nuit comme c’est là. C’est vraiment un problème. Moi, avec les pompes, à chaque heure ou deux, il fallait que je me réveille pour m’assurer que la pompe fonctionnait, que l’eau s’évacue », détaille M. Degrange.

Un homme tient une pompe dans sa main. Sur le sol, on peut voir trois boîtes qui contenaient elles aussi des pompes.Les opérations de pompage en continu sont difficiles pour le matériel qu'il faut régulièrement surveiller, voire changer. Photo : Radio-Canada / Lévy Marquis

Certains, qui avaient investi des sommes considérables dans leurs sous-sols, n’arrivent plus à empêcher l’eau d'entrer. Il faut parfois prendre des décisions difficiles, choisir d’emporter ce qui est prioritaire ou ce qui a une forte valeur sentimentale.

Le sous-sol de cette maison du boulevard Hurtubise est complètement inondé. Les effets personnels des résidents ont été placés en hauteur.Le sous-sol de cette maison du boulevard Hurtubise est complètement inondé. Photo : Radio-Canada / Lévy Marquis

Tous soulignent les élans de solidarité et d’entraide de la part de leurs voisins, mais aussi de leur famille. Ils s’entendent aussi pour dire que le seul moyen de garder un semblant de contrôle sur la situation, c’est de remplir des sacs de sable pour freiner l’eau. Mais pour combien de temps?

Ces résidents se dont livrer des dizaines de sacs de sable. C'est le moyen de protection le plus efficace dont ils disposent.Ces résidents se dont livrer des dizaines de sacs de sable. C'est le moyen de protection le plus efficace dont ils disposent. Photo : Radio-Canada / Lévy Marquis
Des citoyens transportent des sacs de sables dans une brouette à Gatineau.Tous les moyens sont bons pour transporter des sacs de sable. Photo : Radio-Canada / Lévy Marquis
Un camion traverse une rue inondée dans le secteur du boulevard Hurtubise.Un camion traverse une rue inondée dans le secteur du boulevard Hurtubise. Photo : Radio-Canada / Lévy Marquis

Ottawa-Gatineau

Incidents et catastrophes naturelles