•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Oilers s'effondrent et s'inclinent à Anaheim

Corey Perry déjoue Cam Talbot, lors de la deuxième période de prolongation, du cinquième match de la série entre les Ducks et les Oilers.

Corey Perry déjoue Cam Talbot, lors de la deuxième période de prolongation, du cinquième match de la série entre les Ducks et les Oilers.

Photo : Associated Press / Chris Carlson

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Avec 3 min 16 s à jouer en troisième période, le ciel est tombé sur la tête des Oilers d'Edmonton vendredi à Anaheim. Ils ont d'abord laissé filer une avance de trois buts pour se retrouver en prolongation. Puis les Oilers ont vu Corey Perry marquer le but de la victoire pour les Ducks, qui l'ont emporté 4-3.

Un texte de Patrick Henri

C’est Ryan Getzlaf qui est à l’origine de la remontée des Ducks.

Alors que le gardien John Gibson venait d’être remplacé par un sixième attaquant, le capitaine y est allé d’un lancer puissant de la ligne bleue, qui s’est retrouvé derrière Cam Talbot.

35 secondes plus tard, un lancer des poignets de Cam Fowler s’est faufilé dans le filet des Oilers, donnant un deuxième but à Anaheim.

Avec 15 secondes à jouer, Rickard Rakell s’est emparé d’une rondelle libre devant le but des Oilers et d’un tir du revers; il a forcé la tenue de la prolongation.

Corey Perry a couronné la remontée à 6:27 de la cinquième période en déjouant Cam Talbot.

Il s’agissait du 64e lancer sur le gardien des Oilers, qui a connu une soirée exceptionnelle.

Leon Draisaitl, Connor McDavid et Drake Caggiula ont été les marqueurs des Oilers. Les trois buts ont été inscrits en deuxième période.

Un autre but controversé

Comme lors du quatrième match à Edmonton, un but des Ducks a été accordé malgré une apparence d’obstruction à l’endroit du gardien Cam Talbot.

Sur le troisième but des Ducks, Ryan Kesler était étendu sur Talbot. Les officiels ont mentionné, après avoir rapidement étudié la reprise, que c’est le défenseur Darnell Nurse qui avait poussé Kesler sur Talbot.

L’entraîneur-chef Todd McLellan ne s’oppose pas à cette explication, mais selon lui, le jeu ne s’est pas terminé après la chute de Kesler.

Il n’y a aucun doute que Kesler a été poussé, mais nous sommes convaincus qu’il a retenu la jambière de Talbot. Si ça, ce n’est pas de l’obstruction, je ne sais pas ce qui pourrait l’être.

Une citation de : Todd McLellan, entraîneur-chef, Oilers

L’attaquant Milan Lucic était furieux après la rencontre.

Lucic a affirmé qu’il ne faisait aucun doute dans son esprit que ces deux buts auraient dû être refusés. Il espère bien recevoir un appel de quelqu’un qui sera en mesure de lui expliquer ce qu’il faut faire de plus pour mériter une punition.

C’est une honte de nous retrouver dans cette position en raison de décisions comme celles-là.

Une citation de : Milan Lucic, attaquant, Oilers

Nouveaux trios

L'entraîneur des Oilers, Todd McLellan, a décidé de brasser ses cartes et a effectué plusieurs changements au sein de son attaque.

Dès le début de la rencontre, Leon Draisaitl s’est retrouvé au centre de Milan Lucic et d’Anton Slepyshev. Connor McDavid a été jumelé à Patrick Maroon et Drake Caggiula.

Benoit Pouliot s'est retrouvé avec le duo formé par Ryan Nugent-Hopkins et Jordan Eberle, alors que Mark Letestu, Zack Kassian et David Desharnais formaient l’autre trio.

Une défense amochée

La soirée a été difficile pour les défenseurs des Oilers. D’abord, tôt en première période, Matt Benning est resté étendu sur la patinoire après une mise en échec derrière le but des siens.

Après une visite au vestiaire, il a été en mesure de poursuivre la rencontre.

Andrej Sekera a ensuite été frappé par Ryan Getzlaf. Il est immédiatement rentré au vestiaire et n’est pas revenu. Il n’a fait que trois présences sur la patinoire.

Oscar Klefbom a, lui aussi, dû rendre une visite au soigneur dans le vestiaire, après avoir reçu une rondelle sur une épaule.

Enfin, Kris Russell a été victime d’une sévère mise en échec de Nick Ritchie.

Russell s’est tout de suite relevé, mais a dû se soumettre au protocole concernant les commotions cérébrales, ce qui a fait dire à l’entraîneur Todd McLellan : « Ils ont écopé de deux minutes de punition, mais nous, nous avons été punis pour dix minutes ».

Adam Larsson et Darnell Nurse sont les deux seuls défenseurs à avoir été épargnés. Larsson a été le joueur le plus utilisé lors de la rencontre; il a passé 44 minutes et 58 secondes sur la patinoire.

Russell a connu un match fort, notamment en bloquant huit lancers des Ducks.

Face à l’élimination

Les Oilers tirent de l’arrière dans une série pour la première fois depuis le premier match de la première série, face aux Sharks.

Cette fois, ils ne peuvent plus se permettre de perdre. Le sixième match sera disputé dimanche à Edmonton.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !