•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'École Claudette-et-Denis-Tardif inaugurée à Sherwood Park

La sénatrice Claudette Tardif et son mari, Denis Tardif, lors de l'inauguration de l'école qui porte leur nom à Sherwood Park.
La sénatrice Claudette Tardif et son mari, Denis Tardif, lors de l'inauguration de l'école qui porte leur nom à Sherwood Park. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

L'École Claudette-et-Denis-Tardif a été inaugurée vendredi après-midi à Sherwood Park, en banlieue d'Edmonton, en présence de la sénatrice Claudette Tardif et de son mari, Denis Tardif.

Un texte de Nicolas Pelletier

À la porte d'entrée de l'école, ce sont les élèves eux-mêmes qui ont accueilli les invités. La cérémonie d'inauguration s'est faite dans la bonne humeur, passant des discours honorifiques aux prestations musicales des élèves.

Je suis devenue très émue! Je suis honorée et très reconnaissante.

La sénatrice Claudette Tardif
Les élèves de l'École Claudette-et-Denis-Tardif ont chanté durant l'inauguration.Les élèves de l'École Claudette-et-Denis-Tardif ont chanté durant l'inauguration. Photo : Radio-Canada

Parlant d'une même voix avec son mari, la sénatrice s'est réjouie de la présence d'une école francophone dans le comté de Strathcona.

« Je trouve que c'est une progression normale, qui se fait attendre depuis plusieurs années, souligne-t-elle. On voit déjà l'intérêt dans l'école, on voit des élèves qui ont beaucoup d'enthousiasme et des enseignants dévoués, donc je vois un bel avenir pour cette école. »

L'école, qui compte 87 élèves de la maternelle à la sixième année, est l'aboutissement d'une mobilisation de la communauté francophone locale, qui la réclamait depuis plus de deux ans.

L'an dernier, l'école était située dans la Cité francophone, à Edmonton.

On est finalement chez nous, à Sherwood Park, et on a un vrai nom! L'École Claudette-et-Denis-Tardif.

Emilie, élève ayant prononcé un discours lors de l'inauguration
Les élèves de l'école Claudette-et-Denis-Tardif ont orné les murs de leur nouvel environnement de vie.Les élèves de l'École Claudette-et-Denis-Tardif ont orné les murs de leur nouvel environnement de vie. Photo : Radio-Canada

« C'est une école qui est belle, qui est fantastique pour nos élèves, mais c'est une école temporaire », rappelle le directeur général du Conseil scolaire Centre-Nord, Robert Lessard.

Il estime qu'il y aura plus d'une centaine d'inscriptions l'an prochain et que le nombre d'élèves continuera de croître avec les années.

Le Conseil scolaire a été clair qu'on cherche des nouveaux locaux éventuellement, une nouvelle construction avec un terrain qui nous appartient.

Robert Lessard, directeur général du Conseil scolaire Centre-Nord

Actuellement, les élèves et les enseignants francophones partagent le site de l'école anglophone New Horizons.

Alberta

Éducation