•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une manifestation pour de meilleurs services en santé mentale en Saskatchewan

Le rassemblement était organisé à la mémoire de Kye Ball, 16 ans, qui s'est enlevé la vie en mars.

Le rassemblement était organisé à la mémoire de Kye Ball, 16 ans, qui s'est enlevé la vie en mars.

Photo : Radio-Canada / Lyssia Baldini

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Plus d'une centaine de personnes ont manifesté à Regina en réponse à l'appel de la mère d'un adolescent de 16 ans qui s'est enlevé la vie en mars, après s'être battu contre la maladie mentale.

Kye Ball a reçu un diagnostic de trouble de la personnalité limite à l’âge de 13 ans. Sa mère, Wanda Ball, estime que le système de santé de la Saskatchewan l’a laissé tomber par la suite.

« Je sais que ça ne ramènera pas Kye, mais je veux qu’aucune famille ne vive ce que j’ai vécu », dit-elle.

Je sais que Kye s’est senti abandonné et sa vie avait de l’importance.

Une citation de : Wanda Ball, organisatrice de la manifestation
Wanda BallAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Wanda Ball estime que le système de santé a laissé tombé son fils, atteint du trouble de la personnalité limite.

Photo : Radio-Canada / Dominique Brunet-Vaudrin

Selon Mme Ball, les soins sont insuffisants dans la province.

Elle estime que les jeunes qui sont atteints de maladie mentale ont besoin d'endroits sécuritaires où ils peuvent rester pendant de longues périodes afin de recevoir des soins spécialisés.

« Je veux être certaine que le gouvernement sache qu’il doit investir [en santé mentale] », déclare-t-elle. Elle affirme que son fils s’est rendu à l’hôpital et qu’à plusieurs reprises, il a été renvoyé à la maison parce que les médecins jugeaient que son état stable.

Avec les informations de Dominique Brunet-Vaudrin et de l’émission Afternoon Edition de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !