•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une consultation pour l’amélioration du service de traversier aux Îles

CTMA Traversier

CTMA Traversier

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Radio-Canada

Transports Canada mènera une large consultation auprès de l'industrie maritime de l'est du pays. La députée fédérale de la Gaspésie-îles de la Madeleine et ministre du Revenu national, Diane Lebouthillier, en a fait l'annonce vendredi.

Elle a précisé que l’objectif de la démarche est d'élaborer une nouvelle politique de gestion des traversiers qui relient le Nouveau-Brunswick à la Nouvelle Écosse, l'Île-du-Prince-Édouard à la Nouvelle-Écosse et les Îles-de-la-Madeleine à l'Île-du-Prince-Édouard.

Transport Canada demande des renseignements aux entreprises comme CTMA des Îles-de-la-Madeleine, qui relie les Îles et les provinces maritimes entre elles. On veut savoir comment améliorer le service, comment gérer les risques et les contraintes d’opération, comme les glaces, etc.

Ces échanges auront lieu d’ici la fin de l’été après quoi Transports Canada lancera un appel de propositions pour signer des contrats à long terme. « Des contrats pourraient aller jusqu’à 20 ans, a précisé la ministre Diane Lebouthillier. Ils permettraient aux exploitants de maximiser leur efficacité opérationnelle et leur assureraient une source de revenus à long terme. »

Les entreprises devront être propriétaires des navires, une nouveauté qui n’inquiète pas le directeur général de la CTMA, Emmanuel Aucoin.

On considère que les enveloppes budgétaires viendront avec. On est tout à fait compétents et capables d’acquérir un bateau qui sera le meilleur pour les Madelinots parce qu’on connaît leurs besoins.

Emmanuel Aucoin, directeur général de la CTMA

Le traversier Le Madeleine a 37 ans et le coût d’un nouveau bateau est estimé à 150 millions de dollars.

Encore faut-il que la CTMA ne soit pas supplantée par un compétiteur de l’extérieur qui pourrait répondre aux appels d’offres d’Ottawa.

D’après les informations de Line Danis

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Transports