•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le NPD demande une intervention militaire pour aider les sinistrés

Le chef du Nouveau parti démocratique, Thomas Mulcair, à Yamachiche.

Le chef du Nouveau parti démocratique, Thomas Mulcair, à Yamachiche.

Photo : Radio-Canada / Maude Montembeault

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le chef du Nouveau parti démocratique (NPD) presse le gouvernement fédéral d'intervenir rapidement pour aider les sinistrés des inondations. De passage à Yamachiche, Thomas Mulcair a demandé une opération militaire.

Un texte de Claudie Simard

Thomas Mulcair était à Yamachiche vendredi, dans la zone en bordure du lac Saint-Pierre où plusieurs maisons sont touchées par la crue des eaux.

La situation est particulièrement préoccupante à cet endroit, car elle risque de se détériorer au cours des prochains jours en raison des précipitations attendues.

Les citoyens sont exaspérés.

« C'est la désolation et nous avons besoin d'aide maintenant. »

— Une citation de  Jean-François Blais, sinistré
 

Le chef du NPD estime qu'une opération militaire est nécessaire.

La province doit en faire la demande pour que ce processus s'amorce.

Au sujet du passage d'un navire dont la vitesse aurait provoqué de grosses vagues entraînant des dégâts aux résidences en zones inondées, Thomas Mulcair demande au gouvernement d'enquêter.

 

La menace plane toujours

La Sécurité civile calcule que la pluie fait fondre la neige plus rapidement que prévu en Haute-Mauricie.

On craint que la situation ne se détériore dans ce secteur au cours de la fin de semaine.

De plus, les citoyens devront s'armer de patience, car il faudra plusieurs jours avant que la situation ne se résorbe, comme l'a expliqué le porte-parole de la Sécurité civile à l'émission Facteur matinal.

« On a encore au moins une bonne semaine où les niveaux devraient être au-dessus du seuil d'inondation. »

— Une citation de  Thomas Blanchet, porte-parole de la Sécurité civile

Avec les informations de Maude Montembeault

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !