•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec accorde 100 millions de dollars pour la réfection du rail gaspésien

Le rail gaspésien entre Gaspé et Percé est en piètre état.

Le rail gaspésien entre Gaspé et Percé est en piètre état.

Photo : Radio-Canada / ICI Radio-Canada

Radio-Canada

Le premier ministre Philippe Couillard annonce qu'un montant de 100 millions de dollars sera consacré à la réhabilitation du chemin de fer en Gaspésie.

Les travaux seront effectués en plusieurs phases. Le tronçon entre Matapédia et Caplan sera rénové en priorité. Les travaux devraient s'amorcer dans les prochains mois.

Québec s'engage aussi à la réalisation rapide et prioritaire d'un dossier d'opportunité pour le tronçon entre Caplan et Port-Daniel-Gascons.

Québec lancera de nouvelles études sur la réparation des 16 structures entre Port-Daniel et Gaspé. Ce tronçon sera le dernier à être réhabilité. Québec entend aussi s'assurer que les travaux qui seront réalisés permettent le retour du train de passagers.

Un bureau de suivi de la réalisation avec la communauté sera mis en place.

 

Québec n'a pas donné d'échéancier, mais Philippe Couillard a parlé de plusieurs années avant que le train se rende à Gaspé. « Au cours des trois prochaines années, vous allez voir des travaux pour la phase 1 et possiblement la phase 2. Nous aurons par la suite les études pour la réalisation de la phase 3 », précise le premier ministre.

Philippe Couillard ne croit pas qu'il soit possible que le train puisse se rendre à Gaspé dans trois ans, comme le demande LM Wind Power. De même, le premier ministre n'est pas certain que la somme de 100 millions soit suffisante pour se rendre à Gaspé.

Tous les élus de la Gaspésie s'étaient prononcés pour que Québec s'engage à rétablir le passage du train en Gaspésie. Des entreprises comme LM Wind Power, à Gaspé, et Ciment McInnis, à Port-Daniel-Gascons, avaient aussi manifesté leur besoin d'un transport ferroviaire adéquat dans la région.

Québec est propriétaire du rail gaspésien, qui s'étale sur 325 km, depuis mai 2015.

La réhabilitation du rail de la Gaspésie sera gérée par le Bureau des grands projets du ministère des Transports du Québec.

Une nouvelle très attendue et bien accueillie

La Table des préfets des MRC de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine élargie salue l'annonce.

La Table des préfets croit que cet investissement aidera le développement économique de la région en offrant aux entreprises un moyen efficace pour transporter leur marchandise vers les marchés extérieurs. De plus, la création d'un comité de suivi comprenant des acteurs régionaux est une excellente initiative, selon le président de la Table des préfets, Guy Gallant.

M. Gallant estime toutefois que la région devra être vigilante pour s’assurer que les délais de réfection du rail jusqu’à Gaspé soient raisonnables.

Il se dit reconnaissant envers le ministre responsable de la région, Sébastien Proulx.

« Le ministre Proulx a fait réaliser à l’ensemble des ministres que la priorité dans le développement économique de la Gaspésie allait passer par le chemin de fer », a-t-il expliqué. M. Gallant avance aussi que l’intervention du ministre Proulx a peut-être fait doubler le montant de 50 millions de dollars qu’on prévoyait accorder initialement.

De son côté, Ciment McInnis accueille la nouvelle avec enthousiasme. Une fois l'infrastructure rétablie jusqu'au site de la cimenterie à Port-Daniel-Gascons, le nombre annuel de wagons permettant de livrer du ciment aux clients de l'entreprise passera potentiellement de 300 à 2000.

Le pont Haldimand, à GaspéAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Pont Haldimand à Gaspé

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

L'entreprise avait indiqué en décembre dernier qu’elle utiliserait le rail pour transporter un volume d'environ 28 000 tonnes par année sur 5 ans, grâce à la station de transbordement du ciment à New Richmond, alimentée par camion depuis Port-Daniel.

La réfection du rail pourrait faire passer le volume de transport annuel de ciment à 200 000 tonnes.

Selon le président et chef de la direction, Hervé Mallet, la présence de Ciment McInnis en Gaspésie a influencé la décision du gouvernement.

Le directeur de l'usine LM Windpower, de Gaspé, Alexandre Boulay, se dit satisfait de l’engagement du gouvernement.

Pour sa part, le député de Bonaventure, Sylvain Roy, se dit lui aussi content que le gouvernement lance les travaux. Le député espère par contre que les engagements seront tenus.

Quant au maire de Gaspé, Daniel Côté, il se dit très heureux des 100 millions accordés, mais admet que la question des délais pour les études et la concrétisation des travaux est plus floue. Il préfère toutefois garder une attitude positive.

Ce que je veux, c’est qu’il y ait un train qui revienne dans la cour de Gaspé le plus vite possible. Même si ça prend cinq, six ou sept ans pour un chemin de fer parfaitement rénové, on pourra envisager ça à ce moment-là, mais à court terme, on a besoin du train pour transporter nos marchandises.

Daniel Côté, maire de Gaspé

Par ailleurs, le Conseil du patronat se réjouit de l’engagement de Québec. L’organisme estime qu'il apportera de l’oxygène au transport des marchandises de la région.

À Percé jeudi

Les deux hommes devant des syndiqués.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le premier ministre Philippe Couillard et le ministre Sébastien Proulx sont interpellés par des travailleurs lors de leur passage en Gaspésie.

Photo : Radio-Canada / Bruno Lelièvre

Le premier ministre a annoncé, jeudi après-midi, un investissement de 3 millions de dollars pour la protection et la réhabilitation des berges à Percé. Les travaux devraient être réalisés d'ici l'automne 2017.

Le premier ministre a aussi confirmé que Québec pourrait prendre possession du quai de Percé lorsque les travaux de remise à niveau seront menés à terme par le gouvernement fédéral.

Philippe Couillard a ensuite participé à une rencontre avec le Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie.

Le premier ministre poursuit vendredi sa visite en Gaspésie. Il était ce midi à Bonaventure.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Politique