•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bienvenue dans la salle de classe de demain

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Des élèves sont assis autour d,une table dans une salle de classe.

Les élèves sont ravis de travailler dans cet espace qu'ils trouvent stimulant et chaleureux.

Photo : Radio-Canada / Marine Lefevre

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Oubliez la salle de classe traditionnelle où s'alignent tables et chaises et où les élèves restent sagement assis. Dans la classe du futur, les jeunes ont le choix de travailler où ils le souhaitent. Ils peuvent passer des grandes tables collectives aux comptoirs hauts tournés vers l'extérieur ou à l'espace banquette doté de coussins.

Un texte de Marine Lefèvre

Des élèves francophones de la région de Windsor, en Ontario, ont maintenant accès à un tout nouveau modèle de classe où la collaboration et la technologie sont au coeur de l'apprentissage.

L’école secondaire E. J. Lajeunesse a dévoilé jeudi sa classe de demain. Couleurs vives, éclairage modulable, meubles amovibles et espaces de travail multiples, ce nouvel espace d’apprentissage se veut avant tout interactif, créatif et collaboratif.

L'apprentissage peut s'y faire en groupe ou de façon individuelle.

L’établissement scolaire a été choisi parmi 2500 écoles de l’Ontario et du Québec pour recevoir 10 000 $ du groupe TFO pour aménager cette salle de classe de nouvelle génération.

Des élèves stimulés

Anna Plante est en 11e année. Pour elle, c’est un pas en avant pour l’école d’avoir un local comme celui-ci. Ce qui l’a particulièrement séduite, ce sont les couleurs et l’éclairage. « On se concentre mieux dans un milieu bien éclairé plutôt que dans un milieu sombre et triste », souligne-t-elle.

Un jeune homme en gros planAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Dante Brisolin se sent plus à l'aise dans ce nouvel espace.

Photo : Radio-Canada / Marine Lefevre

Dante Brisolin apprécie le dynamisme de l’espace. « Parce que nous avons la possibilité de circuler, la classe semble moins ennuyante. Je me sens plus à l’aise de venir en classe maintenant », indique-t-il.

Pour l'enseignante qui utilise principalement cette classe depuis près d'un mois et demi, l'expérience est très convaincante.

Mélanie Moir note notamment que depuis qu'elle a commencé à travailler dans cet espace, les élèves sont plus détendus et ouverts à l'apprentissage.

« Ils aiment le style café-bistrot. Ils sont plus motivés. Ils disent qu’ils se sentent plus créatifs, ils peuvent parler et communiquer, et ils l’apprécient », explique-t-elle.

Une banquette de couleur avec des coussinsAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Plusieurs espaces sont à la disposition des élèves, notamment cette banquette-bibliothèque.

Photo : Radio-Canada / Marine Lefevre

Une autre façon d'enseigner

Mme Moir s’estime choyée de profiter d’un tel aménagement. Toutefois, ce réaménagement nécessite aussi une autre approche pédagogique où l’enseignant est de moins en moins au coeur de l’apprentissage. Les élèves doivent aussi s'habituer à l’environnement.

Portait d'une femme avec des lunettesAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Mélanie Moir estime que ses élèves sont plus détendus et prêts à apprendre dans cette classe de demain.

Photo : Radio-Canada / Marine Lefevre

« Dans les premiers temps, il y avait plus de discussions que de travail, mais maintenant le processus s’est inversé. Ils sont plus disciplinés et savent quand nous pouvons discuter, quand ils doivent travailler individuellement. C’est une expérience d’apprentissage pour eux et pour moi. Mais c’est très positif. »

J'ai la chance de pouvoir expérimenter différentes façons d'utiliser cette classe et j’ai hâte de voir quel impact cela aura sur l’apprentissage des jeunes.

Mélanie Moir, enseignante à l'école secondaire E. J. Lajeunesse
Au premier plan, un pot de terre avec une plante verte sur une table. Une tablette est aussi en évidence.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Plantes et tablettes font bon ménage.

Photo : Radio-Canada / Marine Lefevre

La technologie avant tout

En plus de la rénovation de la classe, l’établissement a reçu 12 tablettes dans le cadre du concours. Elles sont toutes connectées au tableau interactif pour une plus grande collaboration entre élèves et enseignants. Des bornes de recharge pour appareils électroniques sont aussi disponibles.

« Avoir accès à la technologie quotidiennement est si important au XXIe siècle. Les élèves peuvent faire une recherche sur Internet de façon instantanée, pas besoin d’attendre d’être à la maison », rappelle l'enseignante.

Pour Dante Brisolin, c'est aussi une bonne préparation pour la suite de leur formation. « L'éducation est vraiment plus interactive, on peut avoir des discussions avec nos amis ou travailler seul dans notre coin. Avec la technologie, on peut compléter ce que l’enseignante nous dit pour que notre apprentissage se fasse un peu comme à l’université ».

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !