•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une première superclinique pour Québec

La première superclinique de la région de Québec est située au 725 boulevard Lebourgneuf.

La première superclinique de la région de Québec est située au 725 boulevard Lebourgneuf.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Ouverte depuis le 1er mai, MAClinique Lebourgneuf a été officiellement inaugurée jeudi après-midi. Il s'agit de la première superclinique dans la région de Québec et des services seront offerts 14 heures par jour, du lundi au dimanche.

« C'est un point d'accès qui est un cran au-dessus de ce qu'on a dans un groupe standard de médecine de famille, mais juste un cran en dessous de l'urgence », illustre le ministre de la Santé, Gaétan Barrette.

Le projet est l'initiative de la Dre Chantal Guimont et de son équipe. Dès le départ, la Dre Guimont voulait offrir plus d'heures de service que le minimum imposé de 12 heures par jour.

Cette initiative lui a valu les éloges du ministre Barrette. « C'est ça la transformation. C'est de faire en sorte que le milieu de la médecine familiale prenne le virage et prenne des décisions dans l'intérêt des patients. »

On est tous des gens convaincus que la population tombe malade à n'importe quelle heure de la journée ou n'importe quelle journée de la semaine.

Dre Chantal Guimont

MAClinique Lebourgneuf permet aux patients de consulter leur médecin de famille sur place ou encore de recevoir des soins sans rendez-vous, même pour les patients qui n’ont pas médecin à la clinique.

« Il va y avoir des centaines et des centaines de nouveaux patients qui vont être pris en charge dans le courant des prochains mois », assure Dre Guimont.

Avec une vingtaine de médecins et du personnel de soutien, MAClinique devrait être en mesure de soigner de 100 à 150 patients par jour.

« Des médecins qui ne sont pas du GMF peuvent venir ici faire le temps requis dans les activités médicales particulières, par exemple en sans rendez-vous dans une superclinique », ajoute le ministre de la Santé.

Au-delà des consultations médicales, des services de radiographie et de prélèvements médicaux seront également disponibles.

Selon le ministre de la Santé, cinq à six groupes de médecine familiale de la région réfléchissent à la possibilité de se transformer en superclinique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !