•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hydro-Québec dévoile le tracé de la ligne Micoua-Saguenay

Le reportage de Denis Lapierre

Hydro-Québec a choisi le tracé qu'empruntera la ligne à haute tension Micoua-Saguenay, qui doit relier la Côte-Nord au Saguenay-Lac-Saint-Jean à partir de 2022.

Le tracé sera plus court et moins coûteux qu’anticipé, mais il nécessitera tout de même l'expropriation de 13 résidences à Saint-David-de-Falardeau et à Saguenay, le long des chemins Saint-André, Saint-Mathias et de la route 172. Les négociations entre les propriétaires et Hydro-Québec restent à faire.

Avantages du tracé

Hydro-Québec a tenu plusieurs consultations avant de choisir le tracé de la ligne de 735 kilovolts. Deux propositions étaient sur la table et c'est la plus courte et la moins coûteuse qui a été retenue. Le tracé fera 260 kilomètres et coûtera environ 600 millions de dollars.

Une employée d'Hydro-Québec présente le tracé devant un écran.La présentation du tracé par Hydro-Québec, jeudi matin. Photo : Radio-Canada

La responsable des relations avec le milieu, Marie-Claude Lachance, assure que la question du coût n'est pas la seule à avoir été prise en compte puisque l’option choisie comportait plusieurs autres avantages.

Ça nous permet de longer une ligne existante, de regrouper nos infrastructures, donc d’avoir un impact visuel diminué parce qu’on va regrouper nos pylônes électriques ensemble.

Marie-Claude Lachance, responsable des relations avec le milieu chez Hydro-Québec
Marie-Claude Lachance devant des microsMarie-Claude Lachance, responsable des relations avec le milieu chez Hydro-Québec Photo : Radio-Canada

« Ça nous permet aussi de traverser le Saguenay dans un secteur à vocation plutôt industrielle, soit près d’un barrage hydroélectrique où il y a déjà beaucoup de pylônes », ajoute Mme Lachance.

Prochaines étapes

Il faudra maintenant réaliser l’étude d’impact environnemental en vue des audiences du BAPE, en 2018. Les travaux devraient commencer en 2019.

Selon les estimations d’Hydro-Québec, les retombées économiques régionales devraient représenter 15 % des retombées globales, soit autour de 100 millions de dollars.

D'après le reportage de Denis Lapierre

Saguenay–Lac-St-Jean

Société