•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau jouet fait fureur auprès de la jeunesse

Une toupie en plastique tourne entre les doigts d'un garçon.

Ce genre de toupie en plastique est soudainement très populaire auprès de la jeunesse.

Photo : Radio-Canada / Brett Purdy

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une sorte de toupie, qui fait partie de la liste des jouets à succès de l'année 2017, disparaît des étagères rapidement et s'impose dans les écoles du pays. Déjà, des écoles de certaines villes du Québec et du Nouveau-Brunswick ont interdit le jouet en salle de classe, évoquant les nombreuses distractions causées par celui-ci.

À Winnipeg, un enfant de 12 ans souffrant de misophonie, soit un trouble rarement diagnostiqué caractérisé par des expériences négatives déclenchées par des sons précis, a reçu il y a un peu moins d’une semaine ce nouveau jouet à succès.

Connor Peterson fait tourner la toupie en plastique entre ses doigts dans une aire de jeux. Sa mère et lui affirment que ce jouet, appelé fidget spinner en anglais, contribue à gérer ses crises. Celles-ci peuvent être provoquées par le simple bruit d’un élève mâchant de la gomme, respirant lourdement ou reniflant, explique sa mère qui a remarqué l’effet rapide et bénéfique de ce jouet sur le comportement de son enfant.

Chaque fois que je le tourne, je me sens beaucoup mieux. Je ne sais pas pourquoi.

Une citation de : Connor Peterson, atteint de misophonie

Le garçon explique qu’au cours des deux dernières années il réussissait à calmer ses symptômes en tapotant ses doigts. Il lui arrivait aussi de demander à son enseignant d’être dispensé des cours.

Toutefois, depuis l’acquisition de son nouveau jouet, il affirme pouvoir rester en classe.

Un garçon s'amuse avec une toupie de plastique dans une structure de jeux. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Conner Peterson, 12 ans, souffre de malophonie et dit que son nouveau jouet calme les symptômes de son trouble.

Photo : Radio-Canada / Brett Purdy

Effets bénéfiques non prouvés

La psychologue spécialisée en comportement humain Kirsten Wirth affirme qu'il n'y a pas assez de preuves pour dire que les jouets aident réellement les enfants à se concentrer.

« Il existe peut-être une ou deux études, mais ce n’est pas suffisant », dit-elle.

Pour savoir si le jouet aide un enfant en particulier, Mme Wirth recommande que les parents et les enseignants repèrent quelques comportements spécifiques et en fassent le suivi pendant quelques semaines, avec ou sans le jouet.

Un succès surprenant

La propriétaire de la boutique spécialisée Toad Hall Toys, à Winnipeg, Kari England, se dit surprise par la rapidité des ventes du jouet qu’elle décrit comme simple, mais avec une belle sensation. La première commande de 50 toupies en plastique a été épuisée en moins de deux heures. Les deuxième et troisième commandes se sont également écoulées rapidement. D’autres toupies sont attendues au cours des prochains jours.

Selon un texte de Brett Purdy et avec les informations de Danelle Cloutier, Aidan Geary, CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !