•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fortune dilapidée : le gestionnaire d'Alanis Morissette écope de six ans de prison

Alanis Morissette et son avocat Allen Grodsky à leur arrivée en cour mercredi à Los Angeles

Alanis Morissette et son avocat Allen Grodsky à leur arrivée en cour mercredi à Los Angeles

Photo : AP / Chris Pizzello

Radio-Canada

Reconnu coupable d'avoir volé près de 5 millions de dollars à la chanteuse canadienne Alanis Morissette et d'avoir floué d'autres clients, un gestionnaire de fortune de Los Angeles a été condamné mercredi à six ans de prison, en plus de devoir payer 8,6 millions de dollars à ses victimes.

Âgé de 47 ans, Jonathan Todd Schwartz s'est confondu en excuses mercredi lors de son audition, acceptant la pleine responsabilité du crime et expliquant devoir vivre avec les remords toute sa vie.

« Je suis seul responsable de ce désastre, a-t-il dit. Je passerai le reste de ma vie à demander pardon. »

Il était passible d'une peine pouvant aller jusqu'à 20 ans de prison dans un pénitencier fédéral après avoir plaidé coupable pour fraude et crime fiscal, mais la juge Dolly Gee s'est plutôt montrée clémente.

Nathan Hoffman, l'avocat de Jonathan Todd Schwartz (à droite), reconnu coupable d'avoir floué la chanteuse canadienne Alanis Morissette, s'adresse aux médias mercredi à sa sortie de cour à Los AngelesAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Nathan Hoffman, l'avocat de Jonathan Todd Schwartz (à droite), reconnu coupable d'avoir floué la chanteuse canadienne Alanis Morissette, s'adresse aux médias mercredi à sa sortie de court à Los Angeles

Photo : AP / Chris Pizzello

Dans une déclaration écrite, lue en cour mercredi, Alanis Morissette a réclamé une sentence sévère, expliquant que Schwartz a volé sa « confiance et son argent ».

« Il a fait cela de façon systématique, sur une longue période et de manière sinistre », a expliqué Alanis Morissette. S'il n'avait cessé, ce stratagème aurait mené la chanteuse canadienne à la faillite au cours des trois prochaines années.

Schwartz a reconnu avoir volé près de 5 millions de dollars à sa cliente (Nouvelle fenêtre) de mai 2010 à janvier 2014 et plus de 2 millions à cinq autres clients, dont l'identité n'a pas été dévoilée. La fraude s'est déroulée alors que Schwartz travaillait pour la firme GSO Business Management, qui gère notamment les fortunes de Katy Perry, de 50 Cent et de Tom Petty.

Alanis MorissetteAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Alanis Morissette

Photo : Getty Images / Sonia Recchia

Le gestionnaire de fortune était l'un des partenaires principaux de la firme et commandait un salaire annuel de 1,2 million de dollars. Sa fraude a coûté à l'entreprise au moins 2 millions de dollars et a mené au licenciement d'une douzaine de personnes. Le fondateur de GSO Business Management, Bernard Gudvi, soutient que cette mésaventure pourrait se traduire par une baisse du chiffre d'affaires de 20 millions de dollars, en raison des dommages causés à sa société.

Dépendance et goût du luxe

Schwartz, qui figurait en 2014 sur la liste des 25 gestionnaires de fortune les plus puissants à Hollywood, a justifié son crime par sa dépendance au jeu, mais les procureurs ont également découvert que les millions pigés dans la fortune d'Alanis Morisette servaient à financer son luxueux train de vie.

Alanis Morissette a connu la gloire dans les années 90 avec son album Jagged Little Pill, qui comprenait notamment les pièces à succès You Oughta Know, Hand in My Pocket, You Learn, Head Over Feet et Ironic.

Avec les informations de Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Musique

Arts