•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Oies en nidification : un problème croissant à Windsor

Une oie en gros plan

La population d'oies est en croissance constante depuis les années 1970.

Photo : CBC/Dale Molnar

Radio-Canada

Windsor est aux prises avec une population croissante d'oies qui envahissent parcs publics et propriétés privées. Ces oiseaux peuvent afficher certains comportements agressifs, notamment en période de nidification et de plus en plus de résidents s'en plaignent.

Selon Dan Lebedyk, biologiste pour l’Office de la protection de la nature de Windsor-Essex, le nombre de plaintes au sujet des oies est en croissance. Les gens déplorent la présence de déjections d'oies. Il s’agit aussi souvent de citoyens qui ne savent pas comment faire face à ces oiseaux.

Les oies peuvent attaquer surtout quand elles sont en grand groupe notamment. Elles protègent leurs nids et leurs oeufs quand c’est nécessaire, explique le scientifique.

La meilleure façon de réagir reste d’user de son bon sens, selon lui.

« Essayez de les éviter le plus possible. Contournez-les doucement. Si elles se montrent agressives, reculez précautionneusement. Elles peuvent attaquer et vous pincer ou piquer avec leur bec. Ça fait mal, mais elles ne devraient pas causer de blessure majeure ».

Une population difficile à contrôler

Le nombre de bernaches du Canada dans la région est en constante augmentation. Selon Environnement Canada, il y en aurait près de 500 000 en Ontario, principalement concentrées dans le sud de la province. Il y a une trentaine d'années, cette espèce était rare dans ces régions et absente il y a un peu plus de 50 ans.

Le contrôle de la population se fait habituellement par la chasse, mais dans un environnement urbain, c'est impossible, souligne M. Lebedyk.

Un permis du Service canadien de la faune est obligatoire pour se débarrasser d'un nid qui se trouve sur votre propriété. Il est également nécessaire de faire appel à un spécialiste pour le déplacer.

Les dissuader de s'installer

« Les oies aiment nicher dans de vastes zones ouvertes qui sont bien entretenues. Pour empêcher ces oiseaux de s'installer, les résidents devraient essayer d'éliminer les espaces ouverts en fragmentant l'espace. Planter des arbres ou des arbustes, elles ne pourront pas atterrir », explique le biologiste.

La présence de chiens est aussi dissuasive, tout comme le sont les jeux de ballons.

Quoiqu'il arrive, Dan Lebedyk insiste sur le fait qu'il ne faut pas les nourrir.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Windsor

Animaux