•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Saskatchewan ne financera plus les services funéraires pour les plus démunis

La maison funéraire Speers à Regina

Les maisons funéraires disent qu'une cérémonie funéraire est un important moment du processus de deuil.

Photo : CBC / Mike Zartler

Radio-Canada

La Saskatchewan deviendra la première province au Canada qui ne paiera plus pour les services funéraires des personnes à faible revenu.

La province continuera tout de même de payer pour l'enterrement ou la crémation des corps des bénéficiaires de l'aide sociale et des pauvres.

Cette situation enrage Joey Reynolds, qui a vécu de nombreuses années dans la rue.

Est-ce une attaque envers les gens à faible revenu? Peut-être. En tout cas, c'est un coup de poing dans l'estomac.

Joey Reynolds, ancien sans-abri

Il explique que les cérémonies funéraires font partie intégrante de la culture autochtone.

La ministre des Services sociaux, Tina Beaudry-Mellor, a déclaré mercredi que le gouvernement allait se concentrer sur les besoins fondamentaux des personnes, ce qui, selon elle, ne comprend pas les services funéraires.

Les besoins vitaux d'un humain sont d'avoir de la nourriture sur la table, un toit sur la tête et d'avoir accès aux services essentiels. Nous avons dû prendre des décisions difficiles à prendre.

Tina Beaudry-Mellor, ministre des Services sociaux de la Saskatchewan

L'opposition exhorte le gouvernement à annuler sa décision. Le porte-parole en matière de lutte contre la pauvreté, Ryan Meilli, rétorque que les funérailles sont un besoin de base.

Lorsqu'un être cher vient de mourir, on a besoin de lui dire au revoir. C'est un besoin naturel pour les humains.

Ryan Meili, porte-parole de l'Opposition officielle en matière de lutte à la pauvreté

Les compressions dans les services funéraires devraient prendre effet le 1er juillet.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Pauvreté