•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La communauté Maskwacis veut sa propre force policière autochtone

Luci Johnson et Kirk Buffalo demandent au gouvernement de l'Alberta d'aider à établir une force policière autochtone à Maskwacis.
Luci Johnson et Kirk Buffalo demandent au gouvernement de l'Alberta d'aider à établir une force policière autochtone à Maskwacis. Photo: Radio-Canada / Gareth Hampshire
Radio-Canada

Les dirigeants de Maskwacis demandent l'aide du gouvernement de l'Alberta pour établir leur propre force policière autochtone, à la suite d'une vague de violences dans la communauté.

Des représentants du conseil de bande Samson Cree ont rencontré mardi la ministre de la Justice, Kathleen Ganley, pour présenter leur plan. Ils veulent que la province et Ottawa se partagent les coûts.

Maskwacis est à 95 kilomètres au sud d'Edmonton, et comprend les Premières Nations Samson Cree, Ermineskin Cree, Montana et Louis Bull.

Le conseiller de Samson Cree, Kirk Buffalo, explique que la mort d'un petit garçon originaire de Maskwacis, trouvé sans vie près d'une église à Edmonton le 21 avril, a ébranlé la communauté.

Nous sommes en crise. Je ne veux pas enterrer un autre jeune qui est mort d'un suicide ou d'un acte violent.

Kirk Buffalo, conseiller au conseil de bande Samson Cree

Quelques jours après la mort du bébé, des coups de feu ont été tirés en direction d'une résidence de Maskwacis. Une femme a été atteinte par deux balles et est dans un état critique à l'hôpital. La Gendarmerie royale du Canada (GRC) enquête aussi sur une fusillade survenue le 13 avril, qui n'a pas fait de blessé.

« Des fusillades, des meurtres, des suicides... Que faut-il de plus pour réaliser que nous avons un problème? » lance Kirk Buffalo.

Luci Johnson, qui travaille comme aide judiciaire pour la Première Nation Samson Cree, croit qu'une force policière autochtone aurait plus de succès à tisser des liens dans la communauté de Maskwacis.

Elle souligne qu'il ne s'agit pas de critique à l'égard de la GRC qui patrouille actuellement dans le territoire. « Les membres de notre communauté se comprennent », dit Luci Johnson.

La ministre de la Justice affirme que la province va étudier la proposition de la communauté Maskwacis.

D'après les informations de Gareth Hampshire, CBC News

Alberta

Autochtones