•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Glissement de terrain : une maison évacuée à Saint-Justin

Glissement de terrain

Les deux occupants de cette résidence à Saint-Justin ont été évacués.

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Radio-Canada

Un glissement de terrain est survenu jeudi à Saint-Justin. Les deux occupants de la résidence ont été évacués. Une bonne partie de leur cour arrière s'est affaissée tout près de la maison.

Un premier petit glissement de terrain était survenu à la mi-avril, sans menacer la résidence du couple, mais cette fois, l'évacuation était nécessaire. La décision a été prise par la Sécurité civile et la municipalité de Saint-Justin.

Une équipe géotechnique du ministère des Transports du Québec (MTQ) doit se rendre sur les lieux. Par la suite, les propriétaires sauront s'ils ont droit à une aide financière et quelles options s'offrent à eux.

glissement de terrain

C'est un sol argileux qui s'est affaissé à Saint-Justin.

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Depuis le début avril, il y a eu une cinquantaine de glissements de terrain en Mauricie et au Centre-du-Québec, selon la Sécurité civile. La majorité sont survenus en Mauricie et cinq au Centre-du-Québec. Deux résidences, incluant celle à Saint-Justin, ont dû être évacuées.

À l'échelle de la province, environ 80 glissements de terrain ont été répertoriés dans les dernières semaines.

Bref répit jeudi

Le niveau des cours d'eau était stable jeudi en Mauricie et au Centre-du-Québec. Certaines municipalités en ont profité pour nettoyer les débris laissés par la montée des eaux et toutes restent sur le qui-vive, car d'autres journées pluvieuses sont attendues dans la région.

Tracteur ramassant débris de bois

La Ville de Nicolet a profité de la journée ensoleillée de jeudi pour amasser des débris laissés par la montée des eaux.

Photo : Radio-Canada

Selon la Sécurité civile, 124 résidences sont toujours isolées par l'eau en Mauricie et au Centre-du-Québec. Les autorités estiment aussi que 104 maisons sont inondées dans la région.

Maisons dans l'eau

Des maisons isolées par l'eau à Yamachiche

Photo : Radio-Canada / Marie-Pier Bouchard

Pour l'instant, il n'y a pas d'avis d'évacuation obligatoire dû aux inondations. Des citoyens ont tout de même décidé de quitter leur résidence volontairement, parce que c'est rendu compliqué pour eux d'y rester.

Depuis le début avril, il y a eu une cinquantaine de glissements de terrain en Mauricie et au Centre-du-Québec. La majorité sont survenus en Mauricie et cinq au Centre-du-Québec. Deux résidences, incluant celle à Saint-Justin, ont dû être évacuées.

Maison entourée d'eau

À Sainte-Anne-de-la-Pérade, des maisons étaient toujours isolées jeudi, malgré la baisse du niveau du fleuve.

Photo : Radio-Canada / Marie-Pier Bouchard

La pluie risque de faire à nouveau monter les niveaux d'eau. De plus, la neige n'est toujours pas complètement fondue dans le nord de la Mauricie.

Maison avec des sacs pour bloquer l'eau

Maison menacée par l'eau dans le secteur Pointe-du-Lac à Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada / Marie-Pier Bouchard

Circulation entravée

Plusieurs rues sont complètement fermées ou ouvertes seulement à la circulation locale aux abords des cours d'eau.

Le niveau de la rivière Saint-Maurice a descendu, ce qui diminue le risque que la route 155 ne soit inondée. Depuis plusieurs jours, les autorités surveillent de près cette artère principale qui permet aux automobilistes et camionneurs de se rendre au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

camions, eau sur la chaussée

Les autorités continuent de surveiller de près la route 155 en Haute-Mauricie, qui longe la rivière Saint-Maurice.

Photo : Radio-Canada / Maude Montembeault

La circulation se fait en alternance sur la route 153 à la hauteur de la rivière Saint-Maurice, direction sud et nord à Saint-Boniface, indique le ministère des Transports.

Le chemin de Rivière-à-Veillet, entre Saint-Prosper-de-Champlain et Sainte-Geneviève-de-Batiscan, est fermé à la circulation en raison d'un affaissement de terrain.

Un ponceau s'est affaissé à Sainte-Geneviève-Batiscan.

Un ponceau s'est affaissé à Ste-Geneviève-Batiscan.

Photo : Radio-Canada / Maude Montembeault

Trafic maritime perturbé

La Corporation des pilotes du Saint-Laurent central affirme que le trafic maritime est toujours au ralenti sur le fleuve.

La consigne de circuler moins vite reste en vigueur, ce qui peut ajouter en moyenne deux heures pour un déplacement entre Québec et Montréal.

Transport ferroviaire interrompu

Les équipes du CN sont à pied d'œuvre pour sécuriser la voie ferrée entre La Tuque et Parent, dans le secteur de Rapide-Blanc Station. Elle est menacée par un début de glissement de terrain.

En conséquence, le transport ferroviaire a été interrompu mardi soir.

Via Rail a aussi annoncé qu'il n'y aura pas de train avec passagers entre La Tuque et Senneterre tant que la situation ne sera pas corrigée. Les responsables du CN pensent être en mesure de permettre à nouveau la circulation des trains dans quelques jours.

Mauricie et Centre du Québec

Conditions météorologiques