•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Atlantique compte la plus forte proportion de personnes âgées au Canada

Des personnes âgées.
Des personnes âgées. Photo: iStock
Radio-Canada

L'Atlantique est la région du pays qui compte la plus forte proportion de personnes âgées, selon les données de Statistique Canada tirées du recensement 2016 et publiées mercredi.

Statistique Canada indique que c'est dans les provinces de l'Atlantique que la proportion de personnes de 15 à 64 ans a le plus diminuée de 2011 à 2016, et que la proportion de personnes âgées a généralement le plus augmenté.

En 2016, près d'une personne sur cinq était âgée de 65 ans ou plus en Atlantique. La proportion varie de 19,4 % à 19,9 % dans la région, tandis qu'elle n'est que de 12,3 % en Alberta. L'écart, qui s’élève à près de 8 points de pourcentage, est le plus élevé entre les provinces depuis la Confédération. La moyenne nationale est de 16,9 %.

Jean-Luc Bélanger, le directeur général de l'Association francophone des aînés du Nouveau-Brunswick croit que pour régler le problème, on ne peut pas se contenter de simplement construire des foyers de soins. « Ce n'est pas nécessairement les endroits pour les personnes qui ont une certaine autonomie. [L'idée] c'est de voir comment on peut les garder chez eux le plus longtemps possible et avoir des programmes de prévention et de promotion de la santé. »

Tableau montrant la proportion de personnes âgées de 65 ans et plus en Atlantique, comparativement aux 15 ans ou moins.Source : Statistique Canada Photo : Radio-Canada

Statistique Canada explique qu’il n’y a pas assez de jeunes qui atteignent 15 ans dans la région pour remplacer les premiers-nés du baby-boom qui passent dans le groupe des 65 ans et plus. Trois causes possibles sont montrées du doigt :

  • Faible fécondité
  • Niveaux d'immigration faibles
  • Pertes migratoires vers les autres régions du Canada

Quant aux données à l’échelle municipale, Statistique Canada souligne par exemple que toutes les municipalités de la Nouvelle-Écosse de 5000 habitants ou plus, à l'exception de East Hants, comptaient en 2016 plus de personnes âgées que d’enfants.

En Alberta, par contre, ce n’était le cas que de moins de 15 % des municipalités.

De son côté, Roger Ouellette, professeur de sciences politiques à l'Université de Moncton, ne voit pas vraiment de quelle manière la situation pourrait s'améliorer rapidement. « On n'a pas restreint la dette. On a continué à augmenter les dépenses. On continue aussi à construire des infrastructures pour une population qui va diminuer. »

Marcel Desjardins, le directeur École des hautes études publiques, est assez d'accord. Il estime qu'à court terme, le meilleur moyen de ramener la population au Nouveau-Brunswick est la création d'emplois. « À moyen et long terme, pour avoir des impacts, c'est une politique familiale globale qui fait en sorte que, véritablement, on a une structure qui favorise l'intégration des hommes et des femmes à titre égal sur le marché du travail. »

Nouveau-Brunswick

Société