•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le fils de Denis Coderre accusé de fraude par carte de crédit 

Le maire de Montréal, Denis Coderre, s'exprime devant un micro de journaliste.

Le maire de Montréal, Denis Coderre.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Radio-Canada

Alexandre Coderre, 21 ans, fait face à la justice. Il est accusé d'utilisation frauduleuse de carte de crédit pour plusieurs milliers de dollars. Son père, le maire de Montréal, Denis Coderre, a déclenché l'enquête en communiquant directement avec le chef du service de police, Philippe Pichet.

Un texte de Geneviève Garon

Le jeune homme fait face à un total de cinq chefs d'accusation pour des transactions frauduleuses faites sur Internet alors qu'il était âgé entre 19 et 20 ans.

Selon les documents judiciaires consultés par Radio-Canada, entre le 12 janvier 2015 et le 31 janvier 2016, Alexandre Coderre aurait « frustré la Banque Royale du Canada et/ou différents fournisseurs Internet » d'une somme d'argent de plus de 5000 $.

Un délit semblable aurait été commis entre le 24 septembre 2015 et le 30 août 2016, cette fois à l'encontre de la Banque Scotia.

Il est aussi accusé d'avoir utilisé frauduleusement un numéro de carte de crédit et d'avoir tenté d'entraver le cours de l'enquête policière en supprimant des données de son téléphone cellulaire.

Pour finir, le jeune homme aurait aussi essayé de faire porter le blâme à une autre personne en faisant une fausse déclaration qui a mis la police sur une mauvaise piste. Cela lui vaut une accusation de méfait public.

Croyant que son fils s'était fait usurper son identité, Denis Coderre a lui-même communiqué avec le directeur du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), Philippe Pichet, pour dénoncer la situation. C'est finalement la Sûreté du Québec qui a conclu l'enquête.

La directrice des communications de Denis Coderre, Catherine Maurice, a diffusé la déclaration suivante :

« C'est un dossier qui concerne la cyberdépendance. C'est le père lui-même qui a dénoncé la situation aux policiers en raison de l'utilisation de cartes de crédit. [...] Même si des accusations sont portées contre lui [NDLR : le fils], il est toujours présumé innocent. Le père accompagnera son fils dans son cheminement. Le père souhaite que, malgré sa notoriété, son fils ait un traitement équitable. Ce n'est pas un dossier du maire, mais du père qui s'occupe de son fils. »

Alexandre Coderre est accusé par procédure sommaire et doit comparaître pour la première fois le 8 mai. Il n'a aucun antécédent judiciaire.

Avec la collaboration de Karine Bastien et de Jean-Sébastien Cloutier.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Grand Montréal

Justice et faits divers