•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Projet de mine à Launay : Pikogan s'entend avec RNC Minerals

La Première Nation Abitibiwinni signe une entente avec la minière RNC Minerals pour son projet de mine de nickel à ciel ouvert, à Launay.

La Première Nation Abitibiwinni signe une entente avec la minière RNC Minerals pour son projet de mine de nickel à ciel ouvert, à Launay.

Photo : Radio-Canada / Émélie Rivard-Boudreau

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Première Nation Abitibiwinni signe une entente avec la minière RNC Minerals pour son projet de mine de nickel à ciel ouvert, à Launay. L'annonce a été faite mardi après-midi dans la communauté de Pikogan, près d'Amos.

Avec les informations d’Émélie Rivard-BoudreauTwitterCourriel 

Le chef de la Première Nation Abitibiwinni, David Kistabish, considère que cette entente est historique pour sa communauté et sa Nation.

L'entente reste cependant confidentielle en ce qui a trait à ce qui a été promis par la minière à la communauté. Néanmoins, selon le chef, cette entente serait bien acceptée par les membres de Pikogan, qui ont pour leur part approuvé à 89,4% ce processus par référendum lors des dernières semaines.

Le directeur du développement durable chez RNC Minerals, Pierre-Philippe Dupont, croit que l’aval de la communauté de Pikogan vient statuer les bases de sa relation avec l'entreprise ainsi que sa volonté de participer au projet.

« Notamment au niveau des emplois et des opportunités [sic] d'affaires, entre autres choses. Les aspects culturels sont intégrés au niveau de la main-d'oeuvre. On ne parle pas juste d'emplois, on parle aussi d'une façon de travailler avec les gens de la communauté avec cette entente », explique-t-il.

Les sacrifices de la communauté

David Kistabish indique pour sa part que l'entreprise RNC Mineral a convaincu la communauté que tout allait être mis en oeuvre pour assurer la protection de l'environnement du territoire.

Il admet cependant que la communauté a dû faire des sacrifices.

Ce dernier explique que les membres de sa communauté ne pourront plus exercer la trappe ou la chasse sur le territoire en question, étant donné l’impact environnemental qui découlera des activités de la mine.

De l’importance de communiquer

Selon David Kistabish, les compagnies minières qui soutiennent un projet d'envergure tels que le projet Dumont « vont de l’avant quoi qu’il en soit ».

On a voulu se tenir debout, on leur a tenu tête, et quelque part, eux aussi avaient une volonté de faire les choses de la bonne façon. On veut s’en servir comme exemple pour les autres, pour montrer que ça se fait, qu’on est parlable [sic], et qu’on est capable de s’entendre sur des principes.

Une citation de : David Kistabish
 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !