•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un concours d'idées pour décider du sort de l'église Saint-Coeur-de-Marie

Église St-Coeur-de-Marie Cloché Grande Allée Québec

Église St-Coeur-de-Marie Cloché Grande Allée Québec Été

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

Radio-Canada

La Ville de Québec réitère son désir de préserver l'église Saint-Coeur-de-Marie, sur Grande Allée, plutôt que de la démolir pour en faire une tour à condominiums, comme le souhaite l'actuel propriétaire Louis Lessard. Un concours d'idées en architecture sera même lancé pour sa reconversion.

« On pense qu'on peut venir en aide au propriétaire en mettant des architectes à son service dans un concours d'idées, afin d'arriver avec des interventions moins coûteuses qui pourront être très intéressantes aussi », a affirmé Julie Lemieux au moment du dévoilement de la Vision du patrimoine 2027 de la Ville de Québec.

La vice-présidente du comité exécutif se dit persuadée de trouver une nouvelle vocation à l'église fermée depuis 1997, pour éviter qu'elle ne tombe sous le pic des démolisseurs.

Le promoteur immobilier, Louis Lessard, a présenté à la Ville une dizaine de versions de son projet de construction d'une tour d'habitation de 18 étages. Il avait écarté l'idée de maintenir l'église actuelle, en totalité ou en partie, en raison des coûts élevés pour la réfection de la structure.

Or l'automne dernier, l'église de style byzantin a été ajoutée à la liste des sites d'intérêt à préserver dans le programme particulier d'urbanisme de la Colline parlementaire. Le promoteur avait dénoncé cette volte-face de la Ville sur l'avenir de son terrain. M. Lessard soutenait qu'un montant de 15 millions de dollars serait nécessaire pour une reconversion et que personne n'allait débourser une telle somme.

Régis Labeaume s'est dit sérieux dans son désir de sauvegarder le bâtiment patrimonial. « C'est sérieux notre affaire. Je ne veux pas que les gens pensent: "il nous demande notre idée, il sait ce qu'il va faire après." On ne le sait pas. C'est vraiment table rase, on est ouvert. On est très sincère dans notre besoin d'idées. »

L'opposition accuse le maire d'avoir négligé le patrimoine

« Le maire lance des concours d'idées sur un bâtiment qui ne lui appartient pas. C'est assez surprenant! » La chef de Démocratie Québec a qualifié l'annonce de Régis Labeaume de poudre aux yeux, à l'aube de la campagne électorale. Anne Guérette estime que sous sa gouverne, plusieurs bâtiments patrimoniaux ont été négligés et laissés à l'abandon.

Démocratie Québec propose de consulter la population pour avoir une vision plus globale de l'avenir de la Grande Allée. Anne Guérette voudrait en faire un axe culturel, patrimonial et touristique, entre le Musée national des beaux-arts du Québec et le Manège militaire. Elle fait le pari qu'avec une artère plus attrayante, les touristes resteraient une journée de plus.

Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Photo : Radio-Canada / Jean-Simon Fabien

Vers une expropriation pour le terrain de l'église Saint-Vincent-de-Paul?

Le maire de Québec n'a pas caché par ailleurs son exaspération quant au site de l'ancienne église Saint-Vincent-de-Paul sur la côte d'Abraham. Plus de 10 ans après la démolition du bâtiment, le projet d'hôtel du promoteur Jacques Robitaille n'a jamais vu le jour.

« On a le droit d'exproprier, mais ce n'est pas si simple que ça. Mais on est rendu là. Visiblement, il n'y a plus rien à faire » a indiqué Régis Labeaume.

La Ville attend toujours que le projet de loi 122 soit adopté par le gouvernement Couillard, une législation qui lui donnera plus de pouvoirs pour l'exproprier. L'adoption du Programme particulier d'urbanisme (PPU) de la Colline parlementaire, d'ici l'été, facilitera aussi l'expropriation des propriétaires qui négligent les sites patrimoniaux.

Le terrain vacant de l'église Saint-Vincent-de-Paul a lui aussi été ajouté à la liste des sites d'intérêts à préserver. Le maire n'a pas voulu préciser les échéanciers à venir pour en arriver à l'expropriation.

L'église Saint-Jean-Baptiste.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'église Saint-Jean-Baptiste.

Photo : Radio-Canada / ICI Radio-Canada

8 grands axes pour préserver le patrimoine

La Ville de Québec a présenté aujourd'hui le fruit de la réflexion entamée à l'automne pour mieux protéger son patrimoine: Vision du patrimoine 2027.

Huit grands axes d'intervention ont été ciblés, avec l'aide de citoyens, d'intervenants et d'organismes du milieu.

Quelques pistes de solution évoquées:

  • La bonification du programme pour aider les propriétaires à rénover leurs bâtiments patrimoniaux;
  • la création d'un grand événement à caractère patrimonial en septembre,
  • mettre le patrimoine à l'avant-plan avec l'aide des réseaux sociaux,
  • ajout de l'église Saint-Charles de Limoilou dans la liste des églises à protéger.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Société