•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Espérance de vie au Québec : les hommes réduisent l'écart avec les femmes

Des personnes âgées.
Des personnes âgées. Photo: iStock
Radio-Canada

L'espérance de vie à la naissance progresse dans la Belle Province, selon l'Institut de la statistique du Québec : en 2016, elle s'établit à 80,8 ans chez les hommes et à 84,5 ans chez les femmes.

Le gain d’espérance de vie de la dernière année a été de sept mois pour les hommes et de quatre mois pour les femmes, soit près du double de celui observé en moyenne depuis 1996, rapporte l’Institut de la statistique du Québec dans son nouveau rapport La mortalité et l’espérance de vie au Québec en 2016.

84,5 ans

Espérance de vie à la naissance au Québec en 2016 chez les femmes

80,8 ans

Espérance de vie à la naissance au Québec en 2016 chez les hommes

Une légère baisse du nombre de décès a aussi été enregistrée au Québec en 2016, ce qui contraste avec la hausse habituellement observée en raison du vieillissement démographique.

Qu'est-ce que l'espérance de vie?
L'espérance de vie représente le nombre d'années qu'une personne vivrait si elle était soumise tout au long de sa vie aux conditions de mortalité observées au cours de l'année courante.

Par exemple, l'espérance de vie en 2016 ne représente pas la durée de vie moyenne qu'auront dans les faits les enfants nés en 2016, car cette durée dépendra de l'évolution future de la mortalité.

Plus vieux, plus longtemps

Selon l’Institut de la statistique du Québec, la hausse de la durée de vie moyenne provient surtout de l’amélioration de la survie des personnes âgées. À ce chapitre, en 2016, l’espérance de vie à 65 ans s’élève maintenant à 19,7 ans chez les hommes et à 22,5 ans chez les femmes.

Malgré cette hausse, le rythme d’accroissement moyen de l’espérance de vie depuis 2011 reste un peu plus faible que celui observé au cours des quinze années précédentes. L’espérance de vie des Québécoises et des Québécois demeure néanmoins parmi les plus élevées au monde, précise l’Institut.

L’année dernière, 78 % des décès masculins et 85 % des décès féminins sont survenus chez les 65 ans et plus. Le nombre d’aînés qui meurent au-delà de leur 100e anniversaire est aussi en augmentation au Québec : l’Institut en a dénombré plus de 750 en 2016.

 

Pour consulter le graphique sur le nombre de décès et le taux de mortalité au Québec entre 2001 et 2016 sur l'application mobile d'ICI Radio-Canada, cliquez sur ce lien. (Nouvelle fenêtre)

Santé