•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Somalie au bord de la famine

Une mère somalienne tient dans ses bras son fils souffrant de malnutrition aiguë
Un enfant souffrant de malnutrition aiguë couché dans les bras de sa mère dans un hôpital de Hargeisa, en Somalie. Photo: Unicef / Kate Holt
Radio-Canada

Plus d'un million d'enfants sont menacés de malnutrition aiguë cette année en Somalie, pays au bord de la famine, et courent des risques très élevés de mourir, a averti mardi le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF).

Pour l’année 2017, « la projection du nombre d’enfants qui souffrent ou souffriront de malnutrition aiguë a augmenté de 50 % depuis le début de l’année, pour s’établir à 1,4 million », a déclaré une porte-parole de l’UNICEF, Marixie Mercado.

1,4 million

Projection du nombre d'enfants qui souffriront de malnutrition aiguë en 2017 en Somalie

Et plus de 275 000 d'entre eux souffrent ou souffriront de malnutrition aiguë sévère en 2017, a-t-elle précisé.

La malnutrition aiguë sévère est la forme la plus visible et la plus extrême de la dénutrition. Elle se reconnaît à un corps « fragile et squelettique qui a besoin d’un traitement urgent pour survivre », explique l’UNICEF. Les enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère courent des risques neuf fois plus élevés de mourir que les enfants bien nourris.

Sécheresse, maladies et déplacements

La Corne de l’Afrique est présentement touchée par une grave sécheresse, qui a causé le déplacement de plus de 615 000 personnes en Somalie depuis novembre dernier, selon l’ONU.

« La combinaison sécheresse, maladies et déplacements est mortelle pour les enfants, et nous avons besoin de faire beaucoup plus, et plus rapidement, pour sauver des vies », a affirmé le représentant de l’UNICEF en Somalie, Steven Lauwerier, dans un communiqué.

L’appel de fonds d’urgence de l’ONU, d’un total de 720 millions de dollars pour la Somalie, est aujourd’hui financé à hauteur de 58 %.

La dernière famine en date en Somalie remonte à 2011. Cette crise avait tué au moins 260 000 personnes, dont la moitié composée d’enfants de moins de 5 ans, selon le Programme alimentaire mondial (PAM).

Avec les informations de Agence France-Presse

Famine

International