•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une coalition pour réclamer la reconstruction du port de Matane

Jean Langelier, co-porte-parole de la Coalition urgence Port de Matane et directeur du Fonds d’innovation et de développement économique local de la Matanie (FIDEL)
Jean Langelier, co-porte-parole de la Coalition urgence Port de Matane et directeur du Fonds d’innovation et de développement économique local de la Matanie (FIDEL) Photo: Radio-Canada

Une trentaine d'entreprises et d'organisations de la Matanie s'unissent pour réclamer au gouvernement fédéral la reconstruction rapide du port de Matane. Selon les membres, sa décrépitude représente une véritable épée de Damoclès sur l'économie de la région.

Au moment où la demande pour cette infrastructure augmente, on évalue que sa durée de vie serait de cinq ou six ans, tout au plus. La coalition rappelle aussi qu’une étude de CIMA+, commandée par le gouvernement fédéral, avait révélé dès 2013 que l’infrastructure arrivait bientôt à la fin de sa vie utile et que sa reconstruction devait être envisagée.

« La situation d’urgence dans laquelle se trouve le port de Matane est unique au pays, lance Jean Langelier, co-porte-parole de la Coalition urgence Port de Matane et directeur du Fonds d’innovation et de développement économique local de la Matanie (FIDEL). Aucun autre quai commercial ayant un tel impact économique n’est condamné à si brève échéance. »

Quai industriel au port de MataneQuai industriel au port de Matane Photo : Jberube

Les membres de la Coalition urgence port de Matane souhaitent mobiliser la population sur cet enjeu économique.

Nous voulons que tous les gens concernés directement ou indirectement par le développement économique fassent de la reconstruction du quai le dossier de l’heure en Matanie.

Jean Langelier, co-porte-parole de la Coalition urgence Port de Matane et directeur du Fonds d’innovation et de développement économique local de la Matanie (FIDEL)

Selon une étude récente, commandée par la Ville de Matane et réalisée par la firme KPMG, le quai commercial procure 746 emplois directs et indirects, soit un emploi sur 15 dans la MRC de la Matanie, en plus de générer une valeur ajoutée de 78,8 millions de dollars au PIB. Les emplois liés à ses activités seraient rémunérés à un salaire moyen qui est 29 % plus élevé que la moyenne au Bas-Saint-Laurent.

Le port de Matane, entrée du quai commercialLe port de Matane, entrée du quai commercial Photo : Radio-Canada

L’analyse de KPMG révèle également que plus de 40 % des entreprises qui utilisent le quai commercial fermeraient leurs portes si l’infrastructure n’était pas reconstruite, tandis que 25 % devraient déplacer leurs activités.

« Ce que l’étude ne dit pas, poursuit M. Langelier, c’est qu’il y a des entreprises qui ont des potentiels de croissance importants en Matanie, comme Marmen, les Barges de Matane, Tembec, Construction CEG ou Béton provincial. Pour elles, le port est un outil de développement essentiel. »

L’utilisation du port a augmenté de 20 % par année depuis six ans. Imaginez l’impact sur des milliers d’emplois en lien direct ou indirect!

Jean Langelier, co-porte-parole de la Coalition urgence Port de Matane et directeur du Fonds d’innovation et de développement économique local de la Matanie (FIDEL).
Tembec-matane-installationsL'usine Tembec de Matane Photo : Joane Bérubé

Pour sa part, le directeur de l’usine Tembec, Éric Gendreau, précise que 80 % de la production est envoyée en Europe et en Asie. « L’état du quai n’a pas eu d’impact encore, admet-il, mais la capacité portante diminue chaque année alors l’inquiétude est quand même là. »

Il ajoute que depuis cinq ans, Tembec a augmenté chaque année son utilisation du port. « C’est la pièce maîtresse de notre développement, affirme-t-il. On a besoin d’installations fiables et durables. Le port est à trois minutes de l’usine. Il n’y a jamais de retard. Sans port à proximité, tout devient plus complexe. Les délais sont plus longs, ce qui fragilise les opérations. »

Le député fédéral suit le dossier de près

Le député d'Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, Rémi MasséLe député d'Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, Rémi Massé Photo : Radio-Canada

De son côté, le député d’Avignon-Matane Matapédia, Rémi Massé, maintient que la réfection du port est sa grande priorité. Il assure que le ministre des Transports, Marc Garneau, est bien au fait du dossier. Il en a d’ailleurs discuté avec le maire de Matane, Jérôme Landry.

Rappelant que le gouvernement libéral a investi « plusieurs millions de dollars » dans le port depuis qu’il est au pouvoir, il assure qu’il a rencontré plusieurs membres de la Coalition et que d’autres rencontres avec le ministère des Transports auront lieu dans les meilleurs délais.

« Dans le cadre du programme de transfert des installations portuaires, Québec a manifesté son intérêt d’acquérir celles de Matane et a demandé une extension de délai, rappelle-t-il. Le dossier est très actif et on suit ça de près avec Québec. »

Liste des organisations fondatrices de la Coalition urgence Port de Matane :

• Béton provincial • Chambre de Commerce de Matane • Concept Mat • Construction CEG • Contrôle Électrique RK • Duotech Construction • Énercon • Fonds d’innovation et de développement économique local de la Matanie (FIDEL) • Fruits de Mer de l’Est • Groupe Bertrand Rioux • Groupe Bouffard • Grues Guay • Les Barges de Matane • Les Cuisines gaspésiennes • Les Entreprises d’électricité JMN • Marmen • Méridien maritime • MRC de la Matanie • Océan NutraSciences • Produits métalliques A.T. • SADC • Tembec • Terminaux portuaires du Québec • Ville de Matane

Est du Québec

Transports