•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

VIA Rail devra adapter ses trains à plus d'un triporteur électrique

Marie Murphy et Martin Anderson, sur leurs triporteurs

Marie Murphy et Martin Anderson

Photo : Radio-Canada / Philippe De Montigny

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Cour d'appel fédérale a tranché : VIA Rail doit maintenant trouver un moyen d'offrir le service à plus d'un triporteur électrique par train, soit en modifiant le dispositif de retenue qui se trouve présentement dans ses trains ou bien en ajoutant des dispositifs.

Un texte de Philippe de Montigny

C'est toute une victoire pour Marie Murphy et Martin Anderson, un couple de Toronto qui se bat depuis une douzaine d'années pour pouvoir voyager ensemble en train.

Pour l'instant, c'est impossible parce que chaque train de VIA Rail n'est équipé que d'un seul dispositif qui ne peut retenir qu'un seul triporteur à la fois.

«  »

— Une citation de  Marie Murphy, plaignante

Une longue bataille

Après avoir essayé pendant plusieurs années de trouver des solutions avec VIA Rail, sans succès, le couple avait déposé une plainte auprès de l'Office des transports du Canada.

En février, l'organisme fédéral a ordonné à la société ferroviaire de corriger la situation. VIA Rail a lancé un appel le mois dernier pour contester cette décision.

Maintenant que la Cour d'appel fédérale a rejeté l'appel avec dépens, il faudra que VIA Rail se plie aux exigences de l'Office des transports.

Comme elle n'a pas réussi à prouver que ces accommodements constituent un fardeau financier excessif, la société ne pourra pas faire appel en Cour suprême, explique David Baker, l'avocat du couple.

«  »

— Une citation de  David Baker, l'avocat du couple

« Un message fort » pour l'accessibilité des handicapés

David Lepofsky, militant pour les droits des personnes handicapées et directeur de l'Alliance accessibilité pour les personnes handicapées de l'Ontario, se réjouit du dénouement de cette bataille judiciaire.

« L'Office des transports et la Cour d'appel fédéral ont lancé un message fort : que les passagers handicapés ont le droit à l'accessibilité. C'est un peu absurde, à mon avis, qu'on doive rappeler cela à VIA Rail en 2017 », a-t-il affirmé.

L'Office des transports avait ordonné que les changements soient effectués d'ici le 15 mai prochain.

Comme c'est un échéancier très serré, reste à savoir si la société a prévu, en attendant cette décision, de modifier ses trains afin de respecter les délais imposés.

VIA Rail n'a pas répondu aujourd'hui à nos demandes d'entrevue.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...