•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De jeunes autistes affichent leur différence

Le reportage d'Oliver Caron

Pour boucler le mois de sensibilisation à l'autisme, un spectacle fait par des jeunes autistes était présenté dimanche à Shawinigan. Pour la première fois en six ans, l'événement était ouvert à un plus vaste public. Une centaine de spectateurs ont prêté l'oreille.

Les cinq jeunes qui ont participé au spectacle de variétés étaient en vedette à la Place du Marché. Auparavant, l'activité était organisée au Broadway Pub et limitée à un public de 18 ans et plus de par la nature de l'établissement.

« Ça c'est bien passé, vraiment, j'ai vraiment apprécié ma performance, relate Charles Bournival. Le monde a aimé ça aussi, je suis vraiment wow », ajoute celui qui a chanté l'hymne national avant un match des Cataractes en janvier dernier.

Charles Bournival a pris part au spectacle présenté par de jeunes autistes à Shawinigan. Charles Bournival a pris part au spectacle présenté par de jeunes autistes à Shawinigan. Photo : Radio-Canada

La mère du jeune autiste croit que ce genre d'initiative peut faire une différence.

« Pour plusieurs, c'est un tremplin. Entre autres pour Charles, ça l'a été je pense. Alors tant mieux si ça peut l'être pour d'autres enfants ».

Un comité organisateur dédié

L'organisation soutient que le spectacle est une formule gagnante pour sensibiliser un maximum de gens à l'autisme.

Le but est simple. « Briser les tabous. Briser les préjugés. Briser les idées préconçues un peu, dit l'organisatrice Maude Paquette-Martin. Les gens ont une idée préconçue de l'autisme et on dit souvent il y a autant d'autisme que de personnes autistes ».

Le chansonnier et éducateur spécialisé David Granger partageait la scène avec les jeunes autistes.

« C'est déjà une difficulté pour eux d'être devant un grand public, je sais c'est quoi être en avant des gens, dit-il. Je pense qu'ils sont fiers et c'est un gros défi ».

Mauricie et Centre du Québec

Jeunesse