•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les crues printanières causent des dommages en Mauricie

Rue inondée avec panneau
Rue inondée à Nicolet Photo: Radio-Canada / Josée Ducharme

Le niveau des cours d'eau est à la hausse en Mauricie, selon la Sécurité civile. Les autorités s'attendent donc à ce que la situation dégénère. Depuis plusieurs jours, les riverains sont sur le qui-vive et tentent de minimiser les dégâts causés par la crue printanière.

À plusieurs endroits dans la région, des routes sont endommagées ou doivent être fermées en raison des inondations.

À Sainte-Geneviève-de-Batiscan, un ponceau s'est affaissé dans la nuit de lundi à mardi, créant un important trou dans la chaussée. Un policier de la Sûreté du Québec qui circulait en voiture a d’ailleurs subi plusieurs blessures.

Un ponceau s'est affaissé à Sainte-Geneviève-Batiscan.Un ponceau s'est affaissé à Sainte-Geneviève-Batiscan. Photo : Radio-Canada / Maude Montembeault

Les autorités suivent de près l’évolution de la situation, car la région a subi de nombreux glissements de terrain jusqu’à maintenant.

Sur la route 349 qui relie Saint-Paulin et Saint-Alexis-des-Monts, la circulation est difficile. Elle doit être supervisée par la municipalité.

À Shawinigan, des travaux d'enrochement ont lieu sur la route qui longe la baie. Cela cause un ralentissement de la circulation.

rue ferméeUne rue est fermée en raison des inondations à Nicolet. Photo : Radio-Canada / Marie-Pier Bouchard

Nicolet sur un pied d'alerte

En raison du débordement du fleuve Saint-Laurent, la rue Paul-Hubert est complètement fermée à la circulation à Nicolet. Ce quartier est sous haute surveillance et la Ville avertit ses citoyens qu’elle pourrait décréter d’autres fermetures de rues.

Dans plusieurs secteurs, seule la circulation locale est permise. La passerelle de l'Anse du port est aussi fermée.

Église entourée d'eauCette église à Nicolet est entourée d'eau, en raison du fleuve qui déborde. Photo : Radio-Canada / Marie-Pier Bouchard

Il n’y a actuellement aucun avis d’évacuation en vigueur à Nicolet, mais la mairesse Geneviève Dubois affirme que que la Ville se prépare au pire. Des matelas ont été installés au cas où des résidents doivent être évacués et qu'ils n'aient aucun autre endroit où aller.

La Ville a offert lundi des sacs de sable à ses résidents touchés par la crue des eaux de la rivière Nicolet et du fleuve Saint-Laurent.

Sac de sable pour empêcher l'eau de s'infiltrerInondations à Nicolet, ce mardi. Photo : Radio-Canada / Marie-Pier Bouchard

La route 155 sous surveillance en Haute-Mauricie

La Ville de La Tuque indiquait en début d'après-midi mardi que les rivières Croche et Saint-Maurice étaient à la baisse. Dans un communiqué, la Ville écrit que « rien n'indique que la route 155 aura besoin d'être fermée ».

Le risque de débordement reste cependant élevé sur les rives du Saint-Maurice et sur la route 155, entre les kilomètres 30 et 68, affirme la Régie intermunicipale des incendies de la Vallée du Saint-Maurice.

Elle conseille aux citoyens de Saint-Roch-de-Mékinac et de Trois-Rivières de rester alertes, car des inondations sont en cours.

Depuis plusieurs jours, la rivière Saint-Maurice menace de recouvrir la route 155, une artère très importante, empruntée par de nombreux camionneurs et automobilistes. Elle est le principal lien avec le Saguenay-Lac-Saint-Jean.

InondationL'eau menace de recouvrir la route 155 à La Tuque. Photo : Radio-Canada / Maude Montembeault

Situation inhabituelle à Shawinigan

Le maire Michel Angers affirme que les moments les plus critiques seront mercredi et jeudi. Il s’attend à ce que la rivière Saint-Maurice se stabilise par la suite.

La Ville avait invité les citoyens à une rencontre d'échanges et d'information lundi soir, au club de curling de Grand-Mère. Une centaine de personnes s'y sont présentées.

Le couvert de neige est à 150 % de ce qu’il est habituellement, ce qui fait craindre le pire à Shawinigan. Les autorités surveillent de près la rue de l'Hermitage et l'avenue du Beau-Rivage, où l'eau monte rapidement. Des sous-sols sont d’ailleurs déjà inondés et les rues sont couvertes d’eau. Des sacs de jute ont été distribués aux citoyens.

InondationL'avenue Beau-Rivage à Shawinigan, touchée par la crue printanière de la rivière Saint-Maurice Photo : Radio-Canada

Dans le pire des cas, « on peut s’attendre à 15 à 20 % supplémentaire de débit d’eau, ce qui pourrait faire augmenter le niveau d’environ une soixantaine de centimètres selon les estimés que nous avons », a expliqué le maire Michel Angers lundi après-midi.

Une cinquantaine de maisons, où habitent environ 130 personnes, pourraient être évacuées si ce scénario se réalise.

Mauricie et Centre du Québec

Environnement