•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un homme accusé du meurtre prémédité de son ex-conjointe à Saint-Hyacinthe demeurera détenu

Photo d'archives de Maxime Labrecque et d'Isabelle Lavoie

Photo d'archives de Maxime Labrecque et d'Isabelle Lavoie

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Détenu depuis huit mois après avoir été accusé du meurtre prémédité de son ex-conjointe et d'introduction par effraction, Maxime Labrecque demeurera incarcéré en attendant son procès.

C’est ce qu’a décidé le juge au dossier au palais de justice de Saint-Hyacinthe, vendredi.

Une ordonnance de non-publication empêche de connaître les détails des arguments invoqués, mais on sait que le juge devait notamment évaluer si Labrecque représente un risque pour la société et si sa libération aurait pu miner la confiance du public en la justice, considérant la gravité des accusations dont il fait l’objet.

Des proches et membres de la famille de la victime, Isabelle Lavoie, ont poussé un soupir de soulagement en apprenant la décision. Elle était mère de deux jeunes enfants.

Le couple s’était séparé trois semaines avant le drame.

Maxime Labrecque serait entré dans le domicile d’Isabelle Lavoie, dans la nuit du 13 au 14 septembre dernier, et aurait assassiné celle-ci, avant de tenter de se suicider.

Une date pour le procès doit maintenant être fixée.

Avec des informations de Geneviève Garon

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Grand Montréal

Justice et faits divers