•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Denis Savoie entame une poursuite contre Tracadie pour plus de 1 million $

Le directeur de la sécurité publique de la Ville de Tracadie, Denis  Savoie, sous le coup d'une suspension avec salaire, sort d'une rencontre avec les responsables de l'administration municipale.

L'ex-directeur de la sécurité publique de la Ville de Tracadie Denis Savoie poursuit la Municipalité.

Photo : Radio-Canada / René Landry

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Denis Savoie, ancien pompier en chef de Tracadie, au Nouveau-Brunswick, intente une poursuite contre la Municipalité.

Denis Savoie a mandaté un bureau d’avocats afin de déposer une poursuite contre la Municipalité régionale de Tracadie pour congédiement injustifié, harcèlement au travail, intimidation et complot entre les conseillers, le maire et les pompiers, résultant de son passage à titre de pompier en chef et de directeur de la sécurité publique de septembre 2015 à avril 2017.

M. Savoie réitère qu’il a porté à l’attention de la Municipalité des irrégularités financières concernant des gens au conseil municipal qui ont été complètement ignorées. Denis Savoie compte bien faire la preuve, à l'intérieur du procès, que ses allégations à propos de détournement de fonds publics, de corruption et de fraude sont fondées.

 

Denis Savoie a été congédié de son poste plus tôt cette semaine. Il avait dénoncé des irrégularités au sein de la brigade sur les ondes de Radio-Canada.

Cette semaine, le conseil municipal acceptait la recommandation du directeur général de la Municipalité de congédier le directeur de la sécurité publique, Denis Savoie.

Le conseil municipal a aussi recommandé d'abolir le poste de directeur de la sécurité publique.

 

Celui qui a aussi occupé le poste de pompier en chef était suspendu avec salaire depuis le 23 février à la suite d'une sortie publique sur les ondes de Radio-Canada. Il se disait alors victime d'un complot visant à le mettre à la porte.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !