•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le recours collectif contre la Ligue de hockey de l’Ontario va de l’avant

Photo de deux joueurs sur la glace et du gardien qui tente d'arrêter la rondelle.
Des joueurs des Generals d'Oshawa et des Otters d'Erie de la OHL. Photo: La Presse canadienne / Dhiren Mahiban
Radio-Canada

La Cour supérieure de l'Ontario a approuvé la demande de recours collectif de joueurs de la Ligue ontarienne de hockey (OHL) qui allèguent être payés bien en deçà du salaire minimum.

Les plaignants exigent 180 millions de dollars en salaire, heures supplémentaires et jours de vacances non payés.

Le juge Paul Perell permet au recours collectif d’aller de l’avant devant les tribunaux, à l'exclusion des trois équipes américaines de la Ligue.

Les plaignants principaux sont :

  • Sam Berg, un ancien joueur des IceDogs du Niagara
  • Daniel Pachis, un ex-hockeyeur des Generals d’Oshawa

Selon la poursuite, les joueurs de la OHL touchent en moyenne 35 $ par semaine pour 40 à 65 heures de travail.

La Ligue rétorque que ses hockeyeurs sont des « étudiants-athlètes amateurs » et qu’elle ne peut pas se permettre de leur verser le salaire minimum, compte tenu du fait qu’ils touchent déjà des bourses d’études, notamment.

Toronto

Hockey