•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'oeuvre phare de Margaret Atwood au petit écran

Photo de l'actrice dans un costume de nonne rouge écarlate

L'actrice Elisabeth Moss (de la série « Madmen ») dans le rôle d'Offred

Photo : George Kraychyk/Hulu

Radio-Canada

Une série de 10 épisodes inspirée du roman La servante écarlate, de Margaret Atwood, est diffusée à partir de dimanche, à 21 h, sur la chaîne de télévision Bravo. Le livre, qui est une lecture obligatoire dans presque toutes les écoles du Canada anglais, va ainsi toucher un nouveau public.

Un texte de Kevin Sweet

En 1985, lorsque le livre a été publié, la prémisse du livre était perçue comme quelque chose qui était possible. Aujourd’hui, je constate que c’est en fait une chose faite.

Margaret Atwood, romancière
Photo de femmes dans un costume de nonne rouge écarlate

Scène de la série télévisée « La servante écarlate ».

Photo : George Kraychyk/Hulu

Un monde totalitaire

La servante écarlate est un roman dystopique qui imagine un monde où les femmes ont perdu tous leurs droits.

Leurs corps sont contrôlés par un gouvernement totalitaire. Dans ce futur, le taux de natalité est très bas à cause de la pollution et un petit groupe de femmes, les servantes écarlates, n'ont qu'un seul rôle, celui de procréer.

On voit tout ça aujourd’hui avec la montée de l’extrême droite. Regardez aux États-Unis, ce qui se passe avec les cliniques de planification des naissances qui doivent se battre pour obtenir du financement du gouvernement.

Warren Littlefield, coproducteur exécutif de la série

Depuis l'élection de Donald Trump, le livre La servante écarlate se trouve à nouveau dans les palmarès des meilleurs vendeurs en Amérique du Nord. En date du 28 avril, il était même en 4e position sur le site d'Amazon au Canada.

Femme qui porte une affiche avec le texte en anglais : « Make Margaret Atwood Fiction Again! »

Marche des femmes à Toronto le 23 janvier 2017 - Traduction en français : « Faites que l'oeuvre de Margaret Atwood reste une fiction »

Photo : Facebook de Margaret Atwood

Lors de la marche des femmes à Toronto le 23 janvier, plusieurs femmes ont créé des affiches en faisant référence au roman. Elles demandaient que le livre demeure une oeuvre de fiction.

 

Tournée à Toronto

Margaret Atwood avait le rôle de consultante pour la série et est figurante dans une scène.

La série a été tournée à Toronto, mais certains lieux ont été transformés pour ressembler à Boston, dans le Massachusetts.

Elisabeth en nonne rouge écarlate et Margaret Atwood dans un costume.

L'actrice Elisabeth Moss et la romancière Margaret Atwood dans la série télévisée « La servante écarlate ».

Photo : George Kraychyk/Hulu

Le Canada joue un rôle important dans l’histoire, parce que certaines femmes qui tentent de fuir la persécution se dirigent vers le nord.

Le Canada a souvent été un refuge pour différentes personnes. Espérons que ça reste comme ça.

Margaret Atwood, romancière

Toronto

Romans