•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le système de santé néo-brunswickois doit relever de grands défis

La médecine de famille

Le Plan du Nouveau-Brunswick pour les familles est dévoilé

Photo : iStock / freemixer

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le ministre de la Santé Victor Boudreau a dévoilé jeudi les résultats d'une consultation sur les soins au Nouveau-Brunswick. Il en ressort que les patients n'ont pas toujours besoin d'être soignés à l'hôpital.

Les trois thèmes prioritaires du rapport afin d’améliorer les soins primaires et les soins de courte durée sont :

  • poursuivre les travaux en vue de mettre en œuvre une nouvelle approche de médecine familiale avec la Société médicale du Nouveau-Brunswick;
  • élaborer un modèle de services de soins de santé intégrés et coordonnés afin d’assurer des soins plus uniformes et appropriés; et
  • poursuivre le travail relatif aux mesures de collaboration permettant aux gens de recevoir le niveau de soins adéquat à l’endroit le plus approprié, idéalement à leur domicile.

« On sait qu'avec une population vieillissante, il va avoir encore de plus en plus de pression sur les hôpitaux. Et j'pense pas qu'on veut nécessairement construire d'autres hôpitaux. J'dirais qu'on en a assez, dans la province du Nouveau-Brunswick »

— Une citation de  Le ministre de la Santé Victor Boudreau
Dans l’ordre habituel : le vice-premier ministre, Stephen Horsman; le chef de la direction de la Société médicale du Nouveau-Brunswick, Anthony Knight; et le ministre de la Santé, Victor Boudreau.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Dans l’ordre habituel : le vice-premier ministre, Stephen Horsman; le chef de la direction de la Société médicale du Nouveau-Brunswick, Anthony Knight; et le ministre de la Santé, Victor Boudreau.

Photo : Gouvernement du Nouveau-Brunswick

Anthony Knight de la Société médicale se réjouit de l'accent que met la province sur l'accès aux soins primaires : « Si un citoyen peut avoir accès à un service dans les soins primaires, le citoyen ne va pas dans une urgence. »

La présidente de la Société médicale du Nouveau-Brunswick, la Dre Lynn Murphy-Kaulbeck abonde dans le même sens : « Nous sommes heureux de constater que le gouvernement prend des mesures pour améliorer des secteurs clés du système et qu’il tient compte des facteurs sous-jacents qui ont une incidence sur la santé. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !