•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

ArchivesLe phénomène Tamagotchi

Jouet Tamagotchi dans son emballage

Adopter un Tamagotchi, une tendance bien populaire à la fin des années 90.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Vous souvenez-vous du Tamagotchi? Il y a 25 ans, cet animal de compagnie virtuel évoluant dans une console miniature faisait fureur au Japon. Une fois le jeu lancé sur le marché nord-américain, des millions de Canadiens adopteront cette petite créature virtuelle dont il faut prendre grand soin.

Au Québec, à l'hiver 1997, le Tamagotchi est le jouet le plus populaire à glisser sous le sapin de Noël, comme en témoigne le bulletin de nouvelles Montréal ce soir du 23 octobre 1997.

Montréal ce soir, 23 octobre 1997

Les Tamagotchis risquent bien d'être le jouet vedette de notre Noël au Québec

Une citation de L'animatrice Pascale Nadeau

Magasins spécialisés, grandes surfaces, mais aussi supermarchés et pharmacies se sont approvisionnés en conséquence, explique Anne-Louise Despatie dans son reportage.

La journaliste compare l'engouement pour cet animal virtuel à celui pour les poupées Bout d'chou quelques années auparavant qui jouaient la carte du réalisme avec un certificat d'adoption. Les Tamagotchis ont même un cimetière sur le web, observe-t-elle.

« C'est extrêmement accaparant comme jouet », prévient pour sa part Danielle Charbonneau, de l'Association des consommateurs du Québec.

Ce petit compagnon virtuel qui s’agite sur l'écran de sa console miniature demande effectivement beaucoup d'attention. À coups d'avertissements sonores, il faut le nourrir, le laver, le divertir et le cajoler.

Branché, 7 septembre 1997

Nous avons une solution à votre solitude, vous pouvez maintenant adopter un petit animal virtuel!

Une citation de La journaliste Sophie Lambert

« Un ami virtuel, c'est une petite créature qui vit sur un écran et qui exige que son propriétaire s'occupe de lui continuellement », définit la journaliste Sophie Lambert à l'émission Branché du 7 septembre 1997.

Son reportage offre un portrait complet des compagnons virtuels. On y fait la rencontre d’un jeune garçon, Maxime Doucet-Benoit, qui a dû se replier sur une imitation de l'original japonais : le dinogotchi.

Dès que j'ai vu ça, je voulais tout de suite en avoir un!

Une citation de Maxime Doucet-Benoit

Maxime prend grand soin de son animal virtuel. S'il souhaitait ardemment posséder ce jouet tout comme une amie, celui-ci ne peut toutefois pas remplacer un véritable animal de compagnie. « J'aime tout le temps plus mon chat que mon dinogotchi », précise-t-il.

La tendance en 1997 est aussi aux logiciels d’animaux sur ordinateur et, pour les adultes, à l'ami virtuel qui peut prendre une forme humaine sur notre poste informatique, nous explique la journaliste Sophie Lambert.

Que nous réservent les prochaines années? se demande-t-elle en conclusion de reportage. « Peut-être allons-nous un jour converser avec des amis à la forme humaine, mais qui seront en réalité entièrement virtuels », suggère Sophie Lambert.

Encore plus de nos archives  

La section Commentaires est fermée

Compte tenu de la nature délicate ou juridique de cet article, nous nous réservons le droit de fermer la section Commentaires. Nous vous invitons à consulter nos conditions d’utilisation. (Nouvelle fenêtre)

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

En cours de chargement...

Infolettre Info nationale

Nouvelles, analyses, reportages : deux fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Info nationale.