•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Album hommage à Desjardins : Philippe B au Cabaret de la dernière chance jeudi

La pochette de disque hommage à Desjardins, une oeuvre de Karine Berthiaume
La pochette de disque hommage à Desjardins, une oeuvre de Karine Berthiaume Photo: Radio-Canada / 117 records
Radio-Canada

Le lancement de la compilation hommage à Richard Desjardins produite par 117 records sera souligné jeudi à Rouyn-Noranda en présence de certains des artisans de l'album. C'est au mythique Cabaret de la dernière chance, où Richard Desjardins s'est souvent produit au début de sa carrière solo, que l'événement aura lieu.

Avec les informations de Marc-Olivier Thibault

Le projet Desjardins possède une saveur hautement abitibienne. Premièrement, la réalisation de l’album a été confiée à l’auteur-compositeur-interprète rouynorandien Philippe B. Il sera d'ailleurs au Cabaret de la dernière chance chance jeudi pour prendre la parole et interpréter le morceau Y va toujours y avoir, qu'il reprend sur la compilation.

Secondement, l’oeuvre figurant sur la pochette du disque est une création de la Rouynorandienne Karine Berthiaume. Puis le premier vidéoclip lancé afin de faire la promotion de l'album hommage est une réalisation d'un duo abitibien formé de Dominic Leclerc et Éric Morin. Leurs images accompagnent la pièce Tu m’aimes-tu, interprétée par Fred Fortin.

Pour Steve Jolin, producteur, il était essentiel de faire rayonner la communauté artistique rouynorandienne à travers ce projet. « J'ai eu le flash à l'été 2015. Après ça, j'ai approché, évidemment, Richard, pour avoir son OK, sa validation. Une fois qu'il m'a donné son OK, j'ai commencé à me faire une liste souhaitée d'artistes que je voulais. Ensuite j'en ai parlé à Philippe B parce que c'est vraiment lui que je voyais à la barre de la réalisation. Il faut savoir que ce projet-là, c'est un projet [pour lequel] j'ai essayé de rassembler le plus de gens de Rouyn-Noranda autour. D'avoir tous ces gens-là réunis, je pense que c'est assez lourd de sens au niveau de Rouyn », estime-t-il.

Marc-Olivier Thibault s’est entretenu avec Steve Jolin, président de 117 records. Écoutez sa chronique complète ici.

Abitibi–Témiscamingue

Musique