•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Google intensifie son programme de véhicules autonomes et son partenariat avec Fiat Chrysler

Un véhicule vu de profil.

Waymo élargit sa flotte de Chrysler Pacifica autonome.

Photo : CBC/Stacey Janzer

Radio-Canada

Le géant du Web, Google, veut poursuivre ses essais de véhicules autonomes à l'aide du public et consolide son partenariat avec Fiat Chrysler en se procurant de nouvelles Chrysler Pacifica.

Waymo, la filiale qui s’occupe du projet de voiture autonome de Google, a annoncé mardi qu'elle permettrait à des centaines de volontaires de Phoenix de prendre place à bord de ses véhicules afin de recueillir leurs commentaires.

Ce n’est pas la première fois que des véhicules autonomes prendront des passagers ordinaires. Google a déjà mené des essais à petite échelle au Texas et en Californie. Un homme aveugle avait notamment pris place derrière le volant d’un de ces véhicules.

L’entreprise cherche à élargir ses connaissances et comprendre comment les gens communiquent avec la voiture et quel type d’informations et de contrôles ils souhaitent avoir.

Des véhicules fabriqués à Windsor

L’entreprise a donc décidé d’accroître son parc de véhicules et d’acquérir 500 Chrysler Pacifica supplémentaires.

L’an dernier, les deux entreprises avaient décidé de construire une centaine de ces véhicules pour les mettre à l'essai en Arizona, en Californie et au Michigan.

La minifourgonnette Pacifica est assemblée à Windsor, la technologie par Waymo, y compris les capteurs et les caméras, dans ses installations du Michigan.

« Cette collaboration aide les deux entreprises à apprendre à amener des véhicules autonomes sur le marché et à réaliser les avantages que représente pour la sécurité et la mobilité cette technologie », souligne John Krafcik, responsable de Waymo, dans un communiqué.

Plusieurs compagnies estiment que lorsque les voitures autonomes seront commercialisées, elles seront entre autres utilisées par des services de covoiturage tel que Uber.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Industrie automobile