•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mariage de l'art autochtone et de la santé publique en Ontario

Chargement de l’image

Nicole Frappier nous présente le panache qui sera en permanence dans la salle de conseil du service de santé publique, pour rappeler l'importance des Premières nations dans leur prise de décisions.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Projean

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'art pour rapprocher la santé publique et les communautés autochtones : voilà l'approche qu'a prise le Service de santé publique de Sudbury et du district, avec l'acquisition d'une douzaine d'oeuvres de communautés des Premières Nations du Nord de l'Ontario.

Un texte de Frédéric ProjeanTwitterCourriel 


Que ce soit par exemple avec ce panache d'orignal sculpté par Gene Solomon, ou cette mère donnant tendrement le sein à son bébé de Sheryl Boivin, ou cette pagaie sculptée à la main ornée d'une orchidée de Kelly McQuabbie, le personnel du Service de santé publique et leurs visiteurs ne pourront plus ignorer la présence des Premières Nations au bureau.

« C'est une de nos promesses de novembre 2016, de renforcer l'engagement auprès des Premières Nations et des peuples autochtones. On veut vraiment mettre en valeur ces oeuvres dans nos bureaux, pour promouvoir des environnements inclusifs et culturellement sûrs. »

— Une citation de  Nicole Frappier, directrice adjointe au Service d'engagement stratégique, Service de santé publique de Sudbury et du district
Chargement de l’image
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Chaque toile compte une légende, où l'on décrit l'oeuvre et l'artiste qui l'a réalisée.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Projean

Rappel


Nicole Frappier espère ainsi rappeler à ses employés chaque jour, par le biais de ces oeuvres d'art, le respect qu'ils doivent à l'endroit des Premières Nations.

« On a essayé de trouver des oeuvres qui regroupaient des thèmes liés à la santé. (Avec la toile de Sheryl Boivin Mother's Love), c'est très à propos que la dame allaite son bébé, elle est en confort. C'est très calme, paisible. »

— Une citation de  Nicole Frappier
Chargement de l’image
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'île Manitoulin est représentée dans cette oeuvre au Service de santé publique de Sudbury et du district.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Projean

Rapprochement

En entrevue à l'émission Ça parle au Nord (Nouvelle fenêtre), le président du conseil d'administration du Service de santé publique de Sudbury et du district, René Lapierre, souligne que l'achat de ses oeuvres n'est qu'une étape de plus vers le rapprochement de son service et des communautés autochtones du nord.

« C'est un projet qu'on a entamé et qui semble avoir beaucoup de succès. Nous sommes toujours ouverts à d'autres chefs-d'oeuvre du genre. »

— Une citation de  René Lapierre, président du conseil d'administration du Service de santé publique de Sudbury et du district
Chargement de l’image
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Cette pagaie a été créée par Kelly McQuabbie.

Photo : Courtoisie: Service de santé publique de Sudbury et district

Langue maternelle

Selon le recensement de 2011, près de 10% de la population du district de Manitoulin et 0,5% de celle de district de Sudbury sont de langue maternelle autochtone.

 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !